Forum RPG Yaoi NC+18 Futuriste.
 

Elwë Brightfire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Formalités :: Présentations :: Elfes Validés
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
MessageSujet: Elwë Brightfire Mer 15 Aoû - 0:37
© Arrogant Mischief sur Never Utopia
Elwë Brightfire

« FAITES VOS JEUX SUR GAME BLADE »




۞ NOM : Brightfire
۞ PRÉNOM(S) : Elwë
۞ SURNOM : El, Elfy, Pink (comme nom de scène)
۞ AGE : 25 ans d'apparence, il arrive sur ses 684 années d’existence.
۞ DATE DE NAISSANCE : 7 septembre
۞ NATIONALITÉ : Ilmaehad
۞ ORIENTATION : Soumis en tout point
۞ PROFESSION : L'un des actionnaires de Game Blade, il y est le comptable et l'animateur des show pendant les live.
۞ RACE: Elfe
۞ SIGNES PARTICULIERS : Une cicatrice dans son dos, partant de son épaule droite, vers sa hanche gauche. Il maîtrise l'élément de l'eau.
۞ AVATAR : Hans - Wonderland Wars


DESCRIPTION PHYSIQUE


Mesurant un mètre soixante-sept, tu n’es pas très grand et cela te vaut certaines moqueries de tes congénères. Ne te nourrissant que de légume et de fruit, tu as une silhouette svelte, mais quand on y regarde de plus prêt, on peut y découvrir une petite musculature. Bien loin des gros bras des loups-garous mais tu fais tout de même attention à ton corps. Pourtant, tu ne l’aimes pas, portant les traces des guerres passées, tu te refuses de te regarder dans un miroir et encore moins que quelqu’un d’autre le voit. En particulier celle de ton dos, qui part de ton épaule droite, jusqu'à ta hanche gauche. Elle se verra et restera gravée sur ta peau pâle, le restant de tes jours.

Heureusement pour toi, ton visage n’a eu aucune séquelle et tes traits fins ressortent sous ta chevelure arrivante à ta nuque, laissant une mèche rebelle effleurer ton nez fin. Ils sont, tout comme tes sourcils et tes yeux sont d’une couleur rose plutôt voyante et permanent, que tu as fait grâce l'avancé cosmétique actuel. Ne voyant pas nettement de ton œil gauche, tu l’habilles d’un monocle argenté. Celui-ci était monté à une boucle d’oreille, afin de ne pas le perdre. Elle est accrochée à l'une de tes petites oreilles pointues que tu caches avec tes cheveux.

Ton style vestimentaire ne passe pas inaperçu, aimant tes origines d'horlogerie, tu as découvert sur terre le mouvement SteamPunk de l’époque. Tu as donc pris quelques cours de couture pour réaliser toi-même tes vêtements qui ressemblent à ce style, tout en restant dans l’élégance. Tu portes donc généralement un chapeau Panama de couleur noire, avec une bande rose et quelques plumes de couleur vive. Une chemise tout aussi vive, ainsi qu’une cravate nouée en vénerie. Par-dessus, tu mets un gilet de couleur clair et pour finir une veste plus sombre. Le reste est plus ou moins classique, un pantalon sombre orné d’une ceinture à rouage argenté, rappelant celle des machines à vapeur et des souliers noirs. Tu portes aussi une montre à gousset dans la poche de gauche de ton pantalon. Celui-ci est relié à ta ceinture.

C’est ainsi qu’on peut te voir aujourd’hui, mais tu n’étais pas du tout comme ça avant ton arrivée sur terre. Tes cheveux étaient plus longs, arrivant au bas de ton dos et aussi gris que les archives du passé. Tu portais des vêtements de la haute société elfique, tous de soie et d’or.  


DESCRIPTION MENTALE


Tu as eu beaucoup de choses qui ont fait de toi ce que tu es aujourd’hui. Beaucoup d'épreuves et de tortures mentales, faisant de ton être quelqu’un d'excentrique et mordant la vie à pleine dent. Cela a été difficile, mais tu es fier de ce que tu es devenu.

La mort d’une personne peut changer les choses et surtout le mentale de l’être qui reste sur terre. Tu as perdu l’amour de ta vie, ton âme-soeur. Vous vous détestiez au point de vous meurtrir physiquement, mais finissant toujours pas vous accoupler. Tu aimais tellement cette sensation de soumission. Ton âme était entre ses mains et il avait pleins pouvoirs en ton être. Il te manque énormément et tu souhaites le retrouver. Cela sera un chemin très difficile, car tu ne sais sur qui tu vas tomber et tu risques encore ta vie pour lui. Tu ne peux faire autrement, c’est lui qui guide tes pas, qui te donne l’envie de continuer à vivre. Tu le sais, tu le retrouveras un jour. Tu as rencontré de nombreuses personnes dans ta vie, toutes aussi chers les unes que les autres, mais tu ne l’as pas encore trouvée. Lui qui te rendait heureux parce que tu étais spécial pour lui, qu’il te donnait de l’importance, même s'il t'insultait et t’infligeait de divines tortures.

Tu es quelqu’un de très sympathique et sociable. Restant toujours poli et élégant dans tes paroles. Tu vas facilement vers les gens et tu t'inquiètes de leur bonheur. Néanmoins, tu es une personne très discrète sur tes sentiments. Tu ne t'ouvres pas facilement aux autres et tu garderas bien au fond de toi ce qui t'attriste. Laissant les autres voir ta joie de vivre à toute épreuve. Tu te refuses à toute forme de domination, que ce soit avec des humains ou des hybrides. Pour toi, ce ne sont que des innocents qui n’ont pas d’autres choix que te prêter allégeance aux créatures venues prendre leur terre. Parfois, tu te demandes même comment tu aurais réagi si tu étais à leur place. Evidemment, tu es loin d’être un bisounours et quand quelqu’un ose s'attaquer à tes amis ou à toi, tu n’as aucun remords à le mettre au tapis. Non pas par le combat à l'état pur, tu n’as pas l'étoffe d’un gladiateur, mais tes paroles peuvent être aussi acérées que des lames.

On ne peut pas vraiment dire comment tu pourrais réagir devant telle ou telle circonstance. Tu es assez imprévisible, même si tes deux amis te connaissent bien mieux que quiconque. Les deux vampires étant les seuls proches qu’il te reste, tu fais en sorte que leur vie soit le plus agréable possible, même s’ils n’ont pas vraiment besoin de toi. Ta plus grande peur serait qu’ils te laissent sur leur chemin. La solitude est ta plus grande faiblesse. Alors, tu t’accroches un peu à eux, te montrant un peu méfiant envers les personnes qu’ils rencontrent, mais tu ne peux pas les attacher à toi indéfiniment. Tu souhaites leurs bonheurs avant tout.

Tu profites donc du moment présent, faisant ta vie un petit paradis et essayant de rendre la vie des autres plus attrayante. C’est pour cela que tu as eu l’idée du Game Blade. Kaemon et John t'ont suivie dans cette aventure, ce qui t’a rendu heureux. Maintenant, tu dois avancer, faire de nouvelle rencontre et tu espères retrouver ton âme-soeur d’autant.



SON HISTOIRE, SON PASSE


La naissance.

Comme chaque espèce sur Ilmarhad, les Elfes avaient leurs dirigeants. L’Ancien était le dirigeant de tous et les Aïeuls étaient les chefs des différents clans. Ton histoire débute à Forestia, une ville prospère et grandissante, implanté près d’une forêt de pins argentés. Les terres fertiles avaient fait de cette ville l’un des précurseurs en matière de nourriture.Elle offrait au paysan, de quoi nourrir et vendre leurs légumes ou fruits que d'autres clans enviés et achetés à prix d’or. La ville était donc devenue la capitale des restaurateurs et autres commercent agro-alimentaire. Le peuple était devenu de plus en plus riche et on s’arrachait les mets délicats et délicieux.

Plusieurs années plus tard, les ténèbres furent leur apparition sur la planète. Au début, ce n’était que des rumeurs. Personne n’avait encore vu ce qu’il se passait réellement et personne n’y croyait vraiment. Ce n’était que des mensonges ou des choses que l’on disait pour faire peur aux enfants pas sages. La vie n’avait pas donc pas changé et la ville continuait de prospérer. Jusqu’à ce qu’un jour, un clan de fée vienne frapper aux portes de L’Aïeul, demandant clémence, refuge et protection. Le chef de la ville qui avait eu vent des atrocités commises par les ténèbres, les accueille avec joie, leur offrant des terres, toit et nourriture.

La chef du clan des fées fut vraiment heureuse de cette alliance et pour marquer cela elle offrit la main de sa fille à celui de l’Aïeul. Ils donnèrent naissance à deux enfants mâles. L’un élégant et aussi sage qu’un Elfe, l’autre plus petit et ressemblant un peu plus à une Fée qu’on nomma Elwë car il possédait une chevelure argentée.

L’éducation.

Tu grandis dans l'insouciance des ténèbres. Tu as appris à lire, à écrire et à compter. Tu étais un enfant perturbateur, qui n’écoutait pas vraiment en classe. Tu préférais nettement jouer avec tes camarades de classe ou discuter avec les fermiers, que tu aides de temps en temps.

À ton adolescence, une centaine d’années plus tard, le Triumvirat se forma. Forestia était une ville importante, car elle pouvait nourrir toute la population, il fallait donc la garder le plus longtemps possible. Alors, les dirigeants décidèrent d’y envoyer plusieurs troupes de soldats composés de plusieurs races différentes. Ils devaient protéger la population et leur apprendre à se défendre. Ton frère, ayant un don pour le maniement des armes, s’entraînait avec eux et finit par s'enrôler dans la garde. Il était clair que malgré son physique d’Elfe, il avait des dispositions de Fée. Il avait donc décidé de s’entraîner afin de développer tout son potentiel.

De ton côté, vers la fin de tes études de comptabilité, tu avais développé un don pour le maniement élémentaire de l’eau. Cela avait étonné beaucoup de monde, car malgré ton physique de Fée, tu étais en réalité un Elfe. Alors, tu avais sollicité l’aide des sages pour approfondir ton apprentissage et maîtriser ton élément. Tu étudiais soigneusement, suivant les conseils des sages. Tu avais la tête dans les écrits des anciens, essayant de comprendre leurs sous-entendus. De temps en temps, tu regardais l’avancement de l’entraînement de ton frère, cela te changeait les idées. Tu aimais le regarder combattre, se dépenser et sourire quand il arrivait à mettre au tapis un loup-garou ou un vampire. Cela te rendait heureux de le voir ainsi et ça te motivait pour ton propre apprentissage.

Le mariage.

Tu as enfin atteint la majorité. Tu es maintenant un adulte et prêt à fonder une famille. Tout comme ton frère, le jour de ta naissance, tu as été promis à une femme. Tu avais grandi avec à ses côtés. Tu l’avais vu devenir une belle femme fée. Elle était gentille, mais aussi un soldat redoutable. Ta famille avait organisé la grande cérémonie, ainsi que le repas. Tu étais plus ou moins heureux. Après avoir consommé ta nuit de noce, quelque chose se passa. Tu avais fait un étrange rêve.

Les ténèbres étaient partout autour de toi. Tu avais peur et à tes côtés, il y avait ta famille. Ton père avait ta mère dans ses bras. Ton frère embrassait sa femme. Tu voulais leur crier de fuir, de partir loin, qu’il était dangereux de rester là, mais aucun son ne sortait de ta bouche. Puis, une main se serra fermement sur ton poignet. Tu te retournas pour faire face à ton agresseur, tu ne voyais pas son visage, il était flou. Au vu de son armure, c’était un soldat vampirique. Il te disait quelque chose que tu n’entendais pas. Derrière lui les ténèbres arrivaient à grands pas. Ils ne s’arrêtaient pas et vous alliez les prendre de pleins fouets.

Tu t’étais réveillé en peur et en sueur. Ton coeur battait fortement contre ta poitrine. Tu regardais autour de toi et tu remarquas la silhouette de ta femme endormie à tes côtés. Tu ne te souvenais pas l’avoir vu dans ton rêve, cela te perturbait un peu. Alors, tu avais décidé de demander conseil aux sages. Tu leur avais expliqué ton rêve dans les moindres détails. Ils étaient sceptiques, mais ils t'expliqueront que parfois les Elfes avaient des visions du futur, mais celles-ci n’étaient pas toujours véridiques. Les visions pouvaient changer en fonction des événements et des choix que tu ferais. Tu avais médité sur la chose pendant un bon moment, mais voyant qu’il n’arrivait rien, tu continuais à vivre ta vie et à étudier les textes anciens.

Tu continuais aussi à t’entraîner, tu voulais protéger tes proches. Tu avais demandé à ton frère de t’aider, lui expliquant ton rêve. Il avait été surpris, mais en fin de compte, il comprenait ton désir de protection, alors il avait accepté avec grand plaisir. Au début, vous faisiez cela en cachette, près de la rivière qui s’enfonçait dans la forêt. Tu n’étais pas vraiment doué pour les armes, par contre tu étais plutôt doué pour maîtriser l’eau. Vos combats étaient plus ou moins égaux et votre entraînement se transformait petit à petit en réunion de famille. Il t’avait avoué ses craintes que votre monde tombe aux mains des ténèbres et de perdre sa famille. Tu l’aidais à ne plus penser à ce genre de chose, qu’il devait aller de l’avant et s’entraîner encore pour devenir plus fort.

L'amour.

Tu revenais souvent près de la rivière, jouant un peu avec l’eau et méditant toujours sur les écrits ou les paroles des sages. Ton frère ne venait pas toujours à vos réunions. Il avait sa famille et sa femme était enceinte, alors il devait s’occuper d’elle et du bébé. A contrario, la tienne était plutôt contente que tu ne sois pas là. Contrairement aux apparences, elle ne t’aimait pas. Elle avait même honte d’être ta femme, car tu avais sans doute de très bonne disposition pour être un Elfe respectable, il n’en restait pas moins que tu étais physiquement une Fée. Tu avais l’habitude de ce genre de réaction et tu avais pris l'habitude de laisser les gens dire. Ton frère, ainsi que tes analyses sur les écrits, t’as beaucoup aidé à relativiser et tu ne prenais plus en compte les dires des autres.

Un soir, alors que tu avais le nez plongé dans l’un de tes ouvrages parlant sur les âmes soeurs et des références aux comptes sur ce sujet, un soldat était venu s’asseoir près de toi. Il était déjà venu regarder vos entraînements, mais il restait toujours loin et tu n’avais jamais eu l’occasion de voir son visage véritablement son visage. Tu ne le regardais pas, toujours le nez dans ton ouvrage. Il te regardait du coin de l’oeil et avait enfin fini par ouvrir la bouche en parlant de la magnifique nuit qui était au-dessus de vos têtes. Cela avait fait mouche dans ton esprit et tu avais refermé ton ouvrage pour discuter avec le soldat. De file en aiguille, votre relation se transformait en quelque chose de plus profond. Il t’attirait beaucoup et apparemment, il en était de même pour lui. Il te draguait de plus en plus en te disant des choses qui faisaient rougir tes joues ou te faisaient rire aux éclats. Tu étais bien avec lui et tu avais toujours hâte de le voir le soir venu. Puis ce qui devait arriver, arriva.

Cela dura pendant des mois, vous vous retrouviez toujours au même endroit. Vous faisiez l’amour et tu comprenais qu’il était bien plus qu’un “coup d’un soir”. Tu étais vraiment attaché à lui. Tu pouvais dire que tu l’aimais. Puis, il t’avait demandé une chose peu ordinaire. Il voulait goûter ton sang. D’après les écrits des sages, cela pouvait avoir plusieurs conséquences. L’une d’elles était qu’il pouvait devenir accro à ton sang et qu’il serait très difficile pour lui de s’arrêter, il serait comme drogué par le sang de l’Elfe. En l’occurrence, tu n’étais pas une Elfe pure, donc tu ne sais pas vraiment si cela avait les mêmes effets. L’autre chose qui faisait que tu hésitais à accepter son geste, était que tu pouvais être son âme-sœur. Cela ne te dérangeait pas vraiment, car tu le souhaitais au plus profond de ton cœur.

C’est quelques jours après que tu acceptais sa demande. Tu lui avais dit de le faire, pendant que vous faisiez l’amour. Il n’avait pas attendu, de peur que tu ne reviennes sur ta demande et il goûta ton sang. À cet instant, il changea totalement. Il était devenu plus féroce, plus brutal. Tu ne comprenais pas pourquoi il était devenu ainsi, mais les sensations qu’il te procurait, te faisaient vraiment plaisir. Ton désir était intense et tu en voulais encore plus. Tous les soirs, il venait te rejoindre dans votre endroit secret et il était toujours aussi furieux, te dominant complètement. Il t’insultait, te prenait comme bon lui semblait. Tu adorais ça, mais tu ne comprenais pas pourquoi il avait changé.

- Je ne peux pas admettre que tu sois mon âme-sœur… Tu es marié… Nous n’avons pas le droit de faire ce genre de chose.

Mais il continuait de venir te voir tous les soirs. Tu avais réalisé qu’il était accro, non pas à ton sang, car il n’y avait plus touché depuis, mais à toi. Ton cœur battait la chamade, tu l’aimais vraiment et tu comprenais aussi que si tu étais son âme-sœur, il était le tien. Tu devais prendre une décision. Il ne pouvait pas rester ainsi, même si tu adorais sa domination la plus totale.

Les ténèbres.

Akantha, ton amour de soldat, ne pouvait pas rester ainsi. Tu sentais qu’il était malheureux et que tu devais prendre une décision. Tu ne voulais pas le quitter. Tu ne pouvais simplement pas le laisser partir, tu étais trop accro à lui. Ta femme ne t’aimait pas et ne serait pas contre un divorce en bonne et due forme, mais en ce qui concerne ta famille et les autres, c’était une tout autre histoire. Il était très mal vu de divorcer, surtout pour le petit-fils de l'Aïeul. Tu devais trouver une solution rapidement.

En parallèle, les ténèbres grandissaient de plus en plus. Le Triumvirat n’arrivant pas à trouver une solution pour les vaincues, avaient ouvert des portails qui devaient sauver les habitants du monde. Les habitants de Forestia s’étaient donc préparés à les rejoindre. Quelques soldats, dont ton frère, ouvraient la marche, alors que d’autres comme Akantha étaient à l’arrière. Tu marchais à côté de lui, sans dire un mot. Ta femme marchait devant toi, tenant ouvertement la main de son amant. Cela ne te faisait ni chaud, ni froid. Plusieurs regards se posaient sur toi et quelques personnes chuchotées à ton sujet. Tu ne disais rien, marchant la tête haute.

- Cela ne te fait vraiment rien ? De la voir montrer son amour aussi ouvertement ?
- Que veux-tu que je fasses ? Tu sais très bien que je n’ai de sentiment que pour toi, Akantha.
- Que tu dis…

Tu le regardais ne comprenant pas vraiment où il voulait en venir. Il soupirait et puis retourna dans le rang. Tu continuais de marcher sur la route poussiéreuse, réfléchissant à tous ce qui s’était passé depuis ta rencontre avec ton vampire. Puis, tu te souviens de ton rêve. Etait-ce lui ? Que te disait-il ? Est-ce que les ténèbres arriveraient avant vous ? Tu te posais beaucoup trop de questions, alors pendant une pause, tu étais allé voir un sage du nom de Momin. Il était en quelque sorte ton mentor, celui qui t’avait aidé dans ton apprentissage. Tu savais qu’il allait être franc avec toi.

- Si tu es son âme-soeur, c'est qu'il est la tienne, alors tu ne peux allé à l’encontre de ta destinée. Ton rêve était sans doute un avertissement, te disant que l’amour ne t’attend peut-être pas là où tu le penses. Comme je te l’ai dit à l’époque, les visions ne montre pas toujours le futur, c’est surtout l’une des possibilités du moment. Si quelque chose change entre temps, la vision changera en conséquence.

Tu méditais un peu sur ce qu’il venait de te dire. Changer quelque chose, pourrait faire en sorte que ta vision ne se réalise pas. Sans t’en rendre compte, ton regard s’était porté vers ton amant. Il discutait avec d’autres soldats et rigolait de quelque chose en te regardant. Tu avançais vers lui, d’un pas vif et tu avais fini par l’embrasser devant tout le monde. Il avait été étonné par ton geste, mais il avait répondu à ton baisé en souriant légèrement et en te prenant par la taille. Tu ne savais pas si cela changerait quelque chose, mais tu te sentais comme le plus heureux des hommes. Evidemment, cela avait fait jaser et plusieurs personnes chuchotées encore derrière ton dos. Tu t’en foutais royalement.

- Tu as enfin pris une décision ?
- Oui, je suis à toi… pour toujours.

Akantha souriait encore plus te serrant contre lui et il avait encore déposé ses lèvres contre les tiennes, comme pour sceller votre pacte. Ton grand-père était heureux pour toi, tout comme ton frère. Ton père était en colère, mais il ne dit rien, surtout que ta mère te soutenait.

La séparation.

Quelques heures plus tard, vous aviez repris la route. Tu avais présenté tes excuses de ne pas avoir fait cela avant et il les avait acceptés en te faisant l’amour, à l’abri des regards. Cette fois, il avait été doux et tu pouvais sentir tout l’amour qu’il te portait. Quoi qu’il en soit, le clan arrivait au portail. Le groupe s’était arrêté et tu entendais les plaintes de quelques Fées. Ton frère venait vers toi pour te faire part des constatations.

- Les fées ne peuvent pas passer le portail.
- Comment ça ?
- On ne sait pas. Seul les Vampires, les loup-garous et les Elfes peuvent l'emprunter, les autres restent bloqué ici.

Tu regardais ton frère, tu sentais qu’il te cachait quelque chose d’important. Il soupira doucement et finissait par cracher le morceau.

- Je ne veux pas laisser ma femme et mon fils ici. Tu comprends, Elwë ?
- Oui, je comprend tout à fait. Tu as fait ton choix et te connaissant, je ne pourrais rien dire qui te fera changer d’avis.

Tu ne disais rien, restant dans ses bras et profitant du moment présent. Puis, ton grand-père avait fait signe à Akantha de le rejoindre. Ce qu’il avait fait en me tenant contre lui. Ton père et ton frère à ses côtés, tu les regardais tous les trois tour à tour. Ils t'avaient expliqué que ton père et ton frère allaient rester, ne pouvant pas laisser leurs femmes seule dans ce monde et que tu emprunteras le portail avec ton grand-père à la dernière minute, évidemment, Akantha pouvait aussi attendre avec toi. Tu acceptais sans dire mot. Tout cela ne te semblait pas réel.

Tu étais triste, mais dans un sens, ils avaient fait leur choix et si tu avais été à leur place, tu aurais fait la même chose. Puis, tu avais Akantha qui était toujours là pour te soutenir et te changer les idées. Il avait eu l’idée de préparer un endroit rien que pour eux, une couche nuptiale, comme il avait aimé l'appeler. Tu avais légèrement souri à cette idée de nom. Donc le temps qu’il préparait cette couche, tu étais en train de préparer quelque chose à manger. Tu voulais lui faire plaisir, alors tu avais aussi préparé une boisson spéciale pour lui, ton sang.

Vous aviez passé plusieurs jours à cet endroit. Vous attendiez les nouvelles des sages et spécialiste des portails. Malheureusement, ils n’avaient pas trouvé de solution et le temps n’était pas de leur côté. Les ténèbres arrivaient à grands pas et ce n’était qu’une question de minute pour qu’elle vous affronte. Tu faisais donc tes adieux à ta famille, tu pleurais un peu, perdre un être cher n’a vraiment rien d’amusant, alors perdre plus de la moitié de ta famille était un lourd poids qui te pesait sur le coeur. Tu ne voulais qu’ils s’inquiètent pour toi, alors tu avais fait en sorte de ne pas trop montrer ton sentiment de tristesse. Ils n’étaient pas dupe et ils savaient ce que tu pouvais ressentir, car ils étaient dans le même état que toi.

Puis, ils arrivèrent, les ténèbres. Ce n'était pas totalement comme dans ta vision. Le chaos le plus total. Des gens criaient de toute part, Ton frère avait sorti son épée, ton père aussi, voulant protéger leurs aimés, les gardant derrière eux. Tu avais senti la main de ton vampire sur ton poignet et tu t’étais retourné pour le regarder.

- Le portail, vite…

Il t’avait tiré un peu pour rejoindre ledit portail. Beaucoup trop d'émotions étaient en train de se propager dans ton être. La tristesse de tes proches que tu n'allais perdre, la peur de ne pas passer le portail… et quand bien même, que se passerait-il de l’autre côté ?  Tu n’avais pas vraiment le temps de penser à tout cela, la bataille avait commencé et Akantha luttait pour te protéger. C’était un homme fort, mais il n’allait pas tenir longtemps, tout comme le portail qui commençait à se refermer. Puis, il te regarde avec un sourire aux lèvres.

- Elwë… Je t’aime… on se retrouvera, trouve moi.

Tu ne comprends pas pourquoi il disait cela et tu n’avais toujours pas le temps de réfléchir car il venait de te pousser dans le portail qui se referme derrière toi. Tu hurles, tu tends tes bras vers lui et tu vois les ténèbres l’engloutir, juste avant le trou noir le plus totale.

La terre.

Tu hurlais à pleins poumons, tu essayais de retourner vers ton amant, mais ton dos était tombé sur quelque chose de dur. Tu voyais le portail se refermer, tu étais passé de l’autre côté. Tu te léve donnant des coups dans le vide, là où était le portail. Hurlant de douleur le prénom de ton amant. Tu pleurais à n’en plus finir, tu devenais totalement hors de contrôle. Ta tristesse était tellement intense que tu ne la supportais pas et comme pour en illustrer ton mal, tu étais tombé sur l’herbe sous toi. Tu étais recroquevillé et tu tenais tes genoux contre ton torse.

Ton grand-père qui était arrivé quelques minutes avant toi, t’avait pris dans ses bras pour t’emporter sur une couche. Les créatures qui étaient arrivées avant vous, ont créé une sorte de petit campement. Ton grand-père avait donc pris des dispositions pour avoir quelque chose avant votre arrivée. En ce qui te concerne, tu restais allongé sur la paillasse. Tu ne répondais plus quand on t’adressait la parole. Tu pleurais encore et encore. Ton monde s’était totalement écroulé… Tu n’avais plus de raison de vivre.

Le second jour, tu étais toujours aussi attristé. Beaucoup de personnes ont essayé de te remonter les morales, mais rien n’y faisait. Momin le sage Elfe, passait son temps assis à côté de toi, te lisant quelques passages des récits anciens. Tu ne l’écoutais que d’une oreille. Tu n’avais pas envie d’étudier. Tu voulais Akantha… Ton frère… Ton père… Tu pleurais encore, ne te nourrissant plus.

Le troisième jour fût le même que la veille. Momie était venu s’asseoir à tes côtés, lisant encore les récits. Cette fois, c’était un ouvrage que tu ne connaissais pas. Parlant d’âme-soeur et de réincarnation. Au début, tu n’écoutais pas vraiment… mais petit à petit, les mots qu’il prononçait été intrigant et les questions venaient naturellement à toi. Pourtant, tu n’en posais aucune, mais tu avais ouvert les yeux et tu regardais le sage. Celui-ci voyait un signe de ton réconfort et continua son récit.

Le quatrième jour, tu étais déjà éveillé quand Momin s’était installé à côté de toi. Ton grand-père était aussi présent, écoutant le sage. Tu le regardes, montrant sans vraiment t’en rendre compte, que ce qu’il lisait t'intéresser beaucoup. Puis, tu ouvres doucement la bouche pour poser une question.

- Croyez-vous que cela soit vrai ? Que l’âme peut se réincarner en quelqu’un d’autre ?
- Oui, chaque personne a une âme, mais que devient-elle quand son enveloppe charnelle meurt ? Je suis sûr qu’Akantha… enfin son âme… est quelque part.

Cela t’avait un peu réconforté, mais tu n’étais pas encore vraiment remis. Il te fallait plus que de simple croyance d’un sage.

Le cinquième jour, Momin était en train de te dévisager. Il t’avait laissé l’ouvrage avant de partir et tu l’avais englouti, faisant nuit blanche. Autant dire que tu devais ressembler à un mort-vivant. Tu étais assis sur ta paillasse et tu finissais les dernières pages. En voyant la coupelle de soupe vide à côté de toi, le sage avait un fin sourire sur les lèvres. Il avait amené avec lui quelques ouvrages sur le sujet des âmes et une fois qu’il les avait déposés à côté de toi, il commençait à discuter avec ton grand-père un peu plus loin.

Le sixième jour, tu avais enfin passé une bonne nuit de sommeil. La dernière phrase de ton amant te revenait en tête et tu avais décidé de suivre sa demande. Tu devais le retrouver. C’est à ce moment que tu te rendais compte que les dires des récits ne doivent pas être totalement faux. Néanmoins, tu réalisais aussi que tu allais avoir besoin de force et de persévérance pour le retrouver. Cela allait être long et fastidieux, mais tu ne devais pas te laisser aller. De plus, si l’âme d'Akantha s’était réincarnée, celle de ton frère, de ton père, ainsi que toute personne perdue est encore quelque part. Il suffisait donc de les chercher. Tu devais donc reprendre des forces et en apprendre davantage sur ta nouvelle terre. Tu sors donc de ta nichette pour découvrir l’endroit où tu étais. Tu allais même discuter avec quelques-uns de tes congénères pour savoir s’ils avaient besoin d’aide.

Dans la nuit, entre le sixième et le septième jour, tu as fait un rêve plutôt étrange. Il faisait nuit et tu étais en train de te promener. Puis, tu t’étais arrêté en voyant une silhouette contre un arbre. L’homme était recroquevillé sur lui-même, pleurant à chaudes larmes. Il était triste ? Cela t’avait réveillé et tu repensais à ta première vision. Tu avais vu Akantha, certes, il était flou, tout comme l’homme que tu venais de voir. Néanmoins, les écrits disaient qu’une fois qu’un Elfe voit son âme-sœur, ses visions de lui seraient plus nettes. Tu ne savais pas si les dires étaient vrais, alors tu avais décidé de retrouver cet homme pour en avoir le cœur net.

Le soutien puis la seconde guerre

Il faisait encore nuit et tu avais décidé de retrouver l’homme de ta vision. Tu parcourais alors le camp à la recherche de l’endroit de ton rêve. Tu étais nerveux et pressé de le rencontrer. En marchant tu te demandais ce que tu allais bien lui dire. Ce n’était pas simple d’aborder une personne, surtout dans cet état. Tu n’étais toi-même pas encore vraiment remis de ta propre tristesse. Pourtant tu étais là, à le chercher dans la pénombre de la nuit. Puis tu l’avais enfin trouvé. Il était exactement comme dans ta vision, sauf que tu voyais nettement son visage. Tu hésitais un moment avant de te lancer et de venir doucement à côté de lui et tapoter ses cheveux. Tu voulais voir si quelque chose se passait.

- Vous savez, si vous avez perdu votre âme-soeur, vous la reverrez surement un jour mais sous une autre forme. C'est ce que je me dis. Un jour vous la retrouverez à nouveau, mais pour cela vous devez vivre.

Il ne s’était rien passé. Tu avais été déçu et tu avais dit cela un peu pour te remonter le moral. Il était vrai que si tu voulais retrouver Akantha, il fallait que tu vives. Que tu découvres ce monde. Le vampire se redressa un peu après tes dires et te regardait avec une lueur de révélation dans le regard. Tu lui souriais et tu t’étais installé à ses côtés.

- Je savais que ça vous requinquerez.
- Merci, vraiment.
- De rien. Elwë Brightfire, enchanté.
- Kaemon Woodenclaw, De même.

Vous êtes resté assis là, racontant vos histoires réciproques. Tu trouvais qu’il était surprenant de voir qu’ils avaient eux plus ou moins le même destin. Cela te remonta un peu le moral, tu n’étais pas seul à avoir perdu quelqu’un d’important. Tu lui avais aussi raconté les récits de tes anciens.

Tu te lias assez rapidement d’amitié avec le vampire. Tu connaissais déjà les forces et les faiblesses de ces créatures. Ensemble, vous aviez commencé à prendre des cours sur la technologie humaine et de communiquer avec quelques humains. Tu voulais connaître  leur culture et leur coutume. Cela n’était pas une chose aisée, car certains avaient peur d’eux, d’autres étaient tellement fascinés par eux… surtout par Kaemon, ils le suppliaient presque de les transformer et d’autres voulaient simplement qu’ils partent.

Ces derniers étaient beaucoup plus nombreux que les autres, alors il fût évident qu’une guerre éclatait entre les humains et les créatures. Tu avais suivi Kaemon, étant dans le camp à leur arrivée, les créatures formèrent naturellement un clan. Le vampire et toi, n’étaient pas vraiment pour cette guerre, du moins, vous ne vouliez pas faire de mal à des innocents. De plus, tu n’étais vraiment pas doué pour le combat et ta capacité élémentaire était très réduite sur cette planète. Tu n’avais donc pas vraiment de choix que de plancher sur les stratégies à adopter durant les combats.

Un jour, alors que tu étais en reconnaissance pour une bataille, ton petit groupe se fit attaquer. Les humains étaient nombreux et des suites à une course-poursuite, tu t’étais retrouvé dans une demeure appartenant à des humains. Ils étaient terrifiés et ils hurlaient à l’aide. Tu leur disais que tu ne leur voulais aucun mal, mais cela ne suffisait pas. Puis, quelqu’un arriva dans ton dos et tu avais senti une chose te transpercer le dos. Tu ne sais pas ce que c'était, mais cela tu avais terriblement mal.

La suite, tu ne t’en souvenais pas mais ton grand-père te l'avait raconté. Le petit clan avait eu vent de l’attaque et les soldats étaient venus en renfort. Une fois qu’ils avaient sécurisé la zone, ils avaient évacué les blessés. Il t’avait retrouvé dans la maison, baignant dans ton sang. Tu avais eu de la chance qu’aucun de tes organes vitaux n’eût été touchés et Momin qui avait appris les techniques humaines de la guérison, avait tout fait pour guérir ta blessure. Tu te remis de celle-ci quelques jours plus tard, maintenant une cicatrice orne ton dos. Tu l’as détestée, mais tu ne peux faire autrement. Tu avais tellement peur de te reprendre un mauvais coup, que tu avais demandé à rester à l’écart, aux stratégies, profitant des ouvrages humains pour te cultiver quand tu avais du temps libre.

Le recommencement

Après avoir gagné la guerre contre les humains, tu n’avais plus grand-chose à faire. Ton grand-père avait décidé de s’installer à la Nouvelle-Orléans, tout comme Kaemon qui s’y installa avec son père. Cela te rendait plutôt heureux de savoir qu’il serait toujours dans ton entourage. D’ailleurs, tu passais pas mal de temps avec lui et parfois, tu le regardais se dépenser pendant des combats amicaux avec d’autres soldats à la retraite. Tu étais aussi curieux des coutumes des humains et tu passais beaucoup de temps dans leur ouvrage ou à regarder des rediffusions de programme à la télévision. C’est justement en voyant l’une de ces émissions que tu avais eu l’idée de créer un show, le Blade Game. Tu avais donc montré les vidéos à Kaemon et John, un vampire que tu as rencontré dans un bar. Celui-ci étant natif de la terre, il t’avait un peu aidé à comprendre certaines technologies, comme allumer un ordinateur.

Les deux vampires avaient trouvé que c’était une bonne idée, mais il fallait encore trouver comment monter la petite affaire, ainsi qu’avoir une idée pour faire recette. Ils se mirent d’accord pour une sorte de jeu avec des paris sur les combattants. Chacun d’eux aurait un gimmick de gentil ou de méchant, un peu comme au catch. Ils auraient des costumes et évidemment des armes. Le but n’était pas de tuer son adversaire, mais de le combattre et de faire en sorte que le public soit captivé.

Au début, c’était difficile. Ils n’avaient pas beaucoup de moyens et tu avais “trouvé” un local pour les représentations. Autrement dit, tu avais donné ton corps en paiement. Tu ne l’as jamais dit aux vampires et tu préfères que cela reste ainsi. Vous aviez donc commencé dans une sorte de salle des fêtes, faisant quelques duels. Cela ne payait pas de mine, mais tu y mettais tout ton coeur. Tu étais en charge de l’animation et de la comptabilité. Tu n’avais pas encore ton apparence de maintenant et c’était assez stressant de passer devant un public avec un micro. Tu tremblais comme une feuille morte et tu avais toujours envie d’aller aux toilettes. Encore maintenant, cela t’arrive.

Kaemon était chargé de recruter des épéistes et John s'occupait de tout ce qui concerne l'aspect technologique, comme mettre les vidéos des shows et des présentations des Lames sur Youtube. C’est toi qui avais trouvé les noms des participants. Tu trouvais que le mot français sonnait vraiment bien.

Maintenant

Tu es toujours à la Nouvelle-Orléans vivant encore avec ton grand-père et avec Aka, un chat noir avec un œil bleu et un œil jaune, abandonné que tu as recueilli à ton arrivé. Le Blade Game a pris beaucoup d’ampleur. Vous êtes maintenant tous très populaires. Kaemon est devenu la tête d’affiche du show, John un réalisateur hors pair et toi, tu fais l’animation pendant les tournois ou les voix off sur des vidéos. Tu adores la scène et jouer ton personnage d'homme de cérémonie. Tellement, que tu as du mal à t'en défaire et tu as fini par couper tes cheveux et faire en sorte qu'il reste rose à jamais. Tu as fais de même pour tes sourcils, ainsi que tes yeux. Tu tiens aussi la comptabilité de votre show et tu essaies de trouver de nouvelles idées de Goodies ou autre produit dérivé des Lames ou des tiennes. Tu sors souvent avec tes deux amis vampires en soirée, cherchant encore ton âme-sœur…




۞ PRÉNOM OU PSEUDO : MissIchi
۞ DOUBLE COMPTE ? Oui, Naêl Torgeir
۞ AGE DU JOUEUR : Toujours 32 ans
۞ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Via un partenariat
۞ COMMENTAIRE : L'avatar vient d'un jeu Sega, Wonderland War, Hans est une cartes qui fusionne avec des personnages. Le nom exacte de la carte est "Hans voyageur des comptes de fées" J'ai mis que son prénom dans la description.
۞ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Minimum 1 fois par semaine
۞ CODE DU REGLEMENT :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
MessageSujet: Re: Elwë Brightfire Sam 18 Aoû - 2:21
Désolé pour le double poste !
Correction terminée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://ostiumtenebris.forumactif.com
Messages : 58
MessageSujet: Re: Elwë Brightfire Dim 2 Sep - 23:10

Félicitation !

Tu fais désormais parti des nôtres !



Désolé encore pour cette longue attente, mais ta fiche est bien, tu peux enfin aller jouer ce petit bébé <3  

Va donc retrouver ton âme-sœur <3

Voici ce qu’il te reste à faire pour pouvoir pleinement profiter à rp :

Tu dois répondre aux recensements te concernant ici,
Tu peux aller voir les demandes de rp ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes de maître ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes d’esclave ou en faire une ici,
Et tu peux même te créer un carnet de bord ici

En espérant que tu t’amuse parmi nous,

Lilithia.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Elwë Brightfire
Revenir en haut Aller en bas
Elwë Brightfire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Présentation de Melissendre Elwïge [validée]
» Demande d'escorte : Elwë Sáralondë
» Présentation de Lalwende Elwë (Ayael)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostium Tenebris :: Formalités :: Présentations :: Elfes Validés-
Sauter vers: