Forum RPG Yaoi NC+18 Futuriste.
 

On m'a mis en laisse pour avoir ôté celle d'un humain. [FINIE /o/]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Formalités :: Présentations :: Loups-Garous Validés
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2
MessageSujet: On m'a mis en laisse pour avoir ôté celle d'un humain. [FINIE /o/] Jeu 11 Oct - 0:59
© Arrogant Mischief sur Never Utopia
Sir L. Mikkelsen

« Petite citation »




۞ NOM : Mikkelsen.
۞ PRÉNOM(S) : Sir, Lucian.
۞ SURNOM : Good Doggo.
۞ AGE : 84 ans, n'en paraît que 29.
۞ DATE DE NAISSANCE : 14 février 2234.
۞ HYBRIDATION Uniquement pour les Hybrides.
۞ NATIONALITÉ : Norvégien.
۞ ORIENTATION : Soumis.
۞ PROFESSION : Esclave... mais il a un peu étudié le tatouage, avant. :3
۞ RACE: Loup Garou, Omega.
۞ SIGNES PARTICULIERS : Il souffre de vitiligo, ce qui lui offre des tâches blanches partout sur la peau du corps.
۞ AVATAR : Callum Joanne - Apriorii.


DESCRIPTION PHYSIQUE


T’as pas vraiment une carrure imposante, Sir. Mais t’as pas non plus un physique qui te permet de passer incognito. T’es pas bien grand, tu mesures un mètre soixante-huit et pèse un petit soixante kilos. Pas bien gros non plus. Faut dire que t’as pas mal couru, dans le passé, avant de te poser à la Nouvelle Orléans. Cela dit, si tu restes trop longtemps derrière les barreaux, tu vas prendre du gras, Sir. Mais ça, tu ne le sais pas. Pas encore.

Tu ne passes pas vraiment inaperçu. Faut dire que ce n’est pas très courant de croiser un humain… un loup garou, dont le pelage, la peau, ressemble à celle d’une vache. Ou d’un cheval. Au choix. En effet, tu souffres de vitiligo, c’est à dire que tu as des tâches blanches sur la peau, qui touchent également tes cheveux et poils divers et variés. La cause ? Une dépigmentation. Scientifiquement, on dit « une disparition des mélanocytes, les cellules responsables de la couleur de la peau. Ca te donne une certaine beauté, au fond… une beauté irréelle, anormale… peu courante.

Si tu ne « souffrais » - façon de parler, puisque tu n’en ressens aucun effet secondaire à part ces tâches – tu serais plutôt banal. Tu aurais une peau pâle, comme la plupart des caucasiens, des cheveux châtains, comme la plupart des caucasiens, des yeux noisette, comme la plupart des caucasiens… Mais tu as cette maladie et tu as des tâches blanches sur tout le corps, ce qui fait donc des cheveux blancs par endroit, en assez grande quantité et même, à cause d’une tâche sur ton œil droit, les trois quarts de celui-ci sont bleu.

Tu es tatoué. Beaucoup tatoué. Les bras, des épaules jusqu’aux phalanges. Le torse. La nuque. Le cou. Tu es presque entièrement tatoué, en réalité. Et même que c’est toi qui a dessiné tes tatouages ! Et tu en es fier !



DESCRIPTION MENTALE

T’es con, Sir. Enfin. Non, en réalité, tu n’es pas con. Ce n’est pas le mot exact. Mais c’est le mot qu’on utilise le plus à ton sujet. C’est ce que les gens te disent le plus : « T’es con, Sir ». La vérité, c’est surtout que tu es naïf. Innocent. Foncièrement. Toujours dans la lune. Tu peines à suivre une longue conversation, tu décroches toujours, au bout d’un moment, pour te perdre dans tes pensées. Troubles de l’attention. Tu es comme un gamin qui n’arrive pas à se concentrer. Et c’est mignon, en soi. Ça le serait un peu plus si tu ne cassais pas autant de choses. Si tu ne ratais pas autant les choses que tu entreprends.

Même tenir une conversation, tu le foires facilement. Mais t’es pas méchant. Loin de là. Tu préfères juste te perdre dans ton imagination. C’est plus beau, là-bas. La vie est bien meilleure. Bien moins douloureuse.

Sinon… tu es toujours prêt à rendre service. Juste qu’on ne veut pas vraiment de tes services, quand on te connait un peu. Quand on sait à quel point tu as les mains qui fuient. A quel point tu peux souvent être déconnecté de la réalité. A quel point tu veux la fuir, cette réalité.

Mais t’es mignon, dans ton genre. Tout doux. Tout gentil. Tu as envie de câliner les gens, de les rassurer quand ça ne va pas. Et de libérer tous les humains et les hybrides à qui on met des chaines. Parce que les gens méritent d’être libres.

Et puis… t’es attachant, au final. Tu ressembles à un chiot complètement foufou. C’est adorable. Mais ça ne fait pas un bon esclave, un chiot qui court partout, qui saute partout… et qui casse les vases. Et après, tu t’étonnes de ne pas avoir de meute ?

… Ouais. Bon. Mais eh. T’as beau être un p’tit con … t’en restes pas moins mignon, Sir.



SON HISTOIRE, SON PASSE


« Accident.

Ta vie est une éternelle suite d’accidents.

Tu as été conçu par accident. Une liaison extra-conjugale, entre un homme fortuné et une jeune femme tout juste arrivée en ville. Elle a directement été séduite par son charisme, sa prestance. Elle, elle a été embauchée pour être sa secrétaire. Lui, il était marié à une femme bien sous tout rapport. Ils ne s’aimaient pas, c’est là les aléas des mariages arrangés. Mais ils s’appréciaient. Assez pour être honnêtes, respectueux et fidèles.  Jusqu’à l’arrivée de cette petite ingénue qui a conquis le cœur de son chef. Ahah. Non, c’est faux. Il n’en avait qu’après son corps. Un véritable coureur de jupons qui ne respectait rien ni personne. Mais sa femme s’en moquait, tant qu’il ne ramenait pas de bâtard à la maison.

Et te voilà qui grandit, dans le ventre de ta pauvre mère, folle d’amour, aveugle à la réalité. Elle espérait qu’il divorce pour l’épouser elle et t’assumer. Elle s’est faite remercier, mise à la porte comme une malpropre, quand il a su la vérité.

« Ça ne peut pas être le mien. »

Il l’a traité comme si elle n’était qu’une trainée. Désillusion. »


Tu fermes ton livre. C’est bien la seule chose qu’on t’autorise à faire, alors que tu es coincé entre les barreaux de cette cage, tandis qu’on te dévisage pour savoir si tu feras un bon chien de garde ou non. Toi, tu ne les calcules pas. Tu es dans ton monde. Les livres, les histoires en général, les rêves… Oui, tu aimes te perdre dans ton univers imaginaire. C’est tellement mieux qu’ici… et puis, les livres, c’est tellement mieux que ta propre vie…

Tu es né hors mariage. Mais c’est normal, non ? Après tout, les hommes et les femmes, de nos jours, ne se marient plus. Elles sont gardées bien en sécurité, dans l’attente de trouver le bon homme pour accepter de faire un enfant. Enfin. C’est ce qu’on t’a vaguement expliqué, quand tu as été en âge de comprendre. S’est alors posé la question de « et pourquoi nous, on a des femmes avec nous ? » puis celle de « et pourquoi nous, on vit terrés comme des taupes ? Pourquoi on se cache ? ». Ta famille faisait partie d’un groupe d’humains libres, vivant de manière organisée, cachés des autres pour ne pas être enfermés, que ce soit dans des boutiques pour esclaves ou dans des centres de reproduction.

Mais toi, tu as toujours été ce petit garçon turbulent, avide de découvertes. Tu voulais voir le monde. Tu voulais voir à quoi ça ressemblait dehors. Et tu as causé beaucoup d’ennuis. Tu étais trop turbulent, pour un enfant humain… libre. Et tu t’es vite avéré dangereux, du coup. Dangereux de par ton innocence, ta naïveté, ta curiosité. Tu étais un enfant. C’était normal. Mais… pas dans ton groupe. On essayait pourtant de détruire cette partie de toi. Mais ils n’y sont jamais parvenus.

Tu connaissais une sortie cachée, qui donnait dans les bois. Et tu l’empruntais pour t’échapper, pour voir le monde extérieur, profiter d’un peu de liberté. Et c’est là que tu l’as rencontré. Un enfant de ton âge. Il te ressemblait. Mais lui, il n’avait pas besoin de se cacher. Tu as posé beaucoup de questions. Lui aussi. Lui… un loup. Toi… un humain. Une drôle d’amitié qui commençait à naître.

Vous vous voyiez souvent. Mais vos parents ont commencé à suspecter quelque chose. Les tiens t’ont suivi. Les sien l’ont suivi. Les vôtres se sont rencontrés. Et… ça ne s’est pas bien passé. Son père est parti prévenir les autorités. Tes parents t’ont mis à l’abris. Tu as eu la chance de ne pas te faire emmener. Mais à cause de toi… ton groupe, presque entier, a été emmené. Enfermé.

Tu as continué ton bout de chemin, seul. Au début, tu ne t’approchais pas de la ville. Mais… il a bien fallu que tu t’y aventures, lorsque la faim a vraiment commencé à se faire ressentir. Tu as appris à chaparder sans te faire attraper. De la nourriture. Des vêtements. De quoi te camoufler pour tenter de passer inaperçu, ne pas te faire remarquer. Le souci avec ton physique, c’est qu’il est compliqué de passer inaperçu… Et… aussi étonnant cela puisse être, tu es resté sauvage jusqu’à tes vingt-neuf ans.

En réalité… tu as été aidé, par ce jeune loup que tu avais connu. Qui, malgré tout… était resté ton ami. Et qui, en grandissant, est resté ton ami et refusait de te vendre. De te balancer pour que tu finisses esclaves. Parce qu’il n’a jamais aimé ça. Seulement, son père a, une fois encore, découvert que quelque chose se tramait dans son dos. Alors ton ami est venu te chercher, te prévenir que son père se doutait de quelque chose. Mais toi, innocemment… t’as pas vraiment tilté, parce que t’es resté aussi innocent. Vraiment. Que tu ne voyais pas ce que tu faisais de mal.

Voyant que tu ne fuyais pas… il a décidé de te sauver à sa manière. Tu n’avais jamais vu de loup se transformer. Tu n’avais jamais vu de loup, en fait. Alors tu es resté un peu con, devant lui, l’observant, planté là. Et puis, il a bondi. Et tu n’as pas eu le temps de l’esquiver. Tu n’as même pas crié. Tu es juste… resté là, planté comme un con, alors que sa mâchoire s’est refermée sur ton cou, que ses dents se sont enfoncées dans ta peau, dans ta chair, que ton sang est venu tâcher son pelage. Puis il a fait couler son propre sang dans ta plaie.

Mais ça, tu ne t’en souviens pas forcément très bien. Il faut bien dire que tu n’étais pas en état d’être clair d’esprit tout du long. Au réveil… tu avais changé. Et tu n’étais plus seul. La première transformation a été... horrible. Brutale. Douloureuse. Autant à l'allée qu'au retour. Tu avais l'impression.... qu'on te démembrait.

Autant dire que la situation n’a clairement pas fait plaisir au père et alpha de ton ami. Ami… qui s’est fait chasser de sa meute pour son choix. Car l’alpha a son mot à dire sur qui peut rejoindre ou non. Car ce n’est pas l’alpha qui t’a transformé. Mais tu n’étais plus seul. Vous étiez deux. Et tu n’avais plus à craindre pour ta liberté. Enfin… ça… c’était sur le papier. Mais tu l’ignorais à l’époque. Bref. Vous n’aviez cependant pas le droit de rester ici. Alors vous avez voyagé. Beaucoup.

Danemark. France. Italie. Avant de finir par changer de continent. Et vous avez atterri en Amérique. Et vous avez découvert la Nouvelle Orléans. Et toi, ça t’a plu, ici. Et tu as décidé de rester seul, parce que lui, il voulait continuer à bouger. Encore et encore. Il t’a promis de repasser te voir.

Toi, tu t’es promis de faire de ton mieux… pour aider, comme on t’a aidé. Sauf que… t’es un peu con, Sir. Juste un peu. Un tout petit peu. Et t’as pas été discret. Et tu t’es fait chopper, à rendre leur liberté à des esclaves qui le désiraient.

Et te voilà, maintenant, derrière les barreaux. À observer bêtement les créatures qui passent, dans l’espoir de trouver l’esclave parfait. Pas toi, en fait. Parce que même après être passé en centre pour être formaté… pardon. « Formé ». Mais tu as deux mains gauches. Et surtout tu es trop dans la lune, tout le temps. Jamais à ce que tu fais. Bref. T’es clairement pas un bon investissement. Un véritable boulet, bien trop naïf et innocent. Et incompétent. Boulet.

Même toi, en soi... t'y crois pas trop à ce qu'on te sorte d'ici. Alors pour passer le temps, tu lis. C'est tout ce qu'il y a à faire, au final... non ?




۞ PRÉNOM OU PSEUDO : Eurydyce.
۞ DOUBLE COMPTE ? Ana & Dawnito ♥️
۞ AGE DU JOUEUR : 24 ans, soon 25 /o/
۞ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? huhu
۞ COMMENTAIRE : Quelque chose à dire ? Une remarque sur le forum ? ...
۞ PRÉSENCE SUR LE FORUM : /o/
۞ CODE DU REGLEMENT :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 106
MessageSujet: Re: On m'a mis en laisse pour avoir ôté celle d'un humain. [FINIE /o/] Aujourd'hui à 2:28

Félicitation !

Tu fais désormais parti des nôtres !



AAAAAH ! Ce bout de chou est à croquer ! J'en ai envie de lui tirer les joues ou de lui créer un maître !

Allez, court rejoindre tes camarades (sans tout casser si possible !) ~~


Voici ce qu’il te reste à faire pour pouvoir pleinement profiter à rp :

Tu dois répondre à TOUS les recensements te concernant (Obligatoire) ici,
Tu peux aller voir les demandes de rp ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes de maître ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes d’esclave ou en faire une ici,
Et tu peux même te créer un carnet de bord ici

En espérant que tu t’amuse parmi nous,

Leana.



Revenir en haut Aller en bas
On m'a mis en laisse pour avoir ôté celle d'un humain. [FINIE /o/]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» serveuse agressée par un RAMADIEN pour avoir servi de l'alcool...
» Pour avoir un établi rangé.
» HAITI UN LAISSE POUR CONTRE DE LA MONDIALISATION ET DE LA MODERNISATION
» Formulaire pour avoir un prof de RP
» J'avais dit que je trouverais un prétexte pour avoir un perso nommé "Elliot".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostium Tenebris :: Formalités :: Présentations :: Loups-Garous Validés-
Sauter vers: