Forum RPG Yaoi NC+18 Futuriste.
 

Raimbert - Parce que tous les Hommes ne naissent pas libres et égaux en droit (terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Formalités :: Présentations :: Humains Validés
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 24
MessageSujet: Raimbert - Parce que tous les Hommes ne naissent pas libres et égaux en droit (terminé) Lun 15 Oct - 1:25
© Arrogant Mischief sur Never Utopia
Raimbert

« Être humain c'est naitre par hasard, c'est vieillir n'importe comment, c'est tuer et être tué. »




۞ PRÉNOM(S) : Raimbert
۞ SURNOM : /
۞ AGE : 24 ans
۞ DATE DE NAISSANCE : 13 octobre 2296
۞ NATIONALITÉ : Russe, parents caucasiens
۞ ORIENTATION : Obéissant ne veut pas dire soumis...
۞ RACE: Humain
۞ SIGNES PARTICULIERS : Cicatrice en travers de l'arcade sourcilière gauche, plusieurs autres cicatrices sur le corps
۞ AVATAR : Judas, LasT-déviantart


DESCRIPTION PHYSIQUE

Raimbert n'est pas beau. Un peu trop grand, un peu trop massif, un peu trop marqué... Il dépare dans les rangs des esclaves ordinaires, eux à la joliesse travaillée et aux traits de poupée. Son mètre quatre-vingt-cinq l'empêche de s'éclipser, sa stature un peu forte détonne au milieu de ces mannequins de soie légére - et son visage est animé de rides et pattes d'oie, cicatrices de vie et cicatrices tout court. C'est qu'à l'extérieur il a poussé comme il pouvait, au gré des chasses, des saisons, des battues. Lorsqu'il est arrivé au centre à l'âge de 11 ans, il n'était déjà plus un canevas vierge sur lesquels les vampires auraient pu dessiner le portrait-type de l'esclave de salon.

Mais Raimbert est charmant. Asymétrique : c'est le mot que vous cherchez en le voyant. Dans ce monde où tout est calculé et préfabriqué, ses marques et tâches de disgrace sont un agréable défaut. Voilà quelque chose qui n'était pas prévu, quelque chose qui n'était pas attendu : Raimbert. Deux prunelles sombres, l'une légérément plus claire que l'autre ; une chevelure brune hirsute qui, même domptée, ne se résigne jamais à rester symétrique ; un sourire qui remonte plus à droite qu'à gauche et lui donne un air bizarrement enfantin ; une arcade sourcillière fendue par une épaisse cicatrice du coté senestre... Voilà quelqu'un qui ne correspond pas aux canons de beauté - et ne cherche même pas à y entrer.

Un caprice de son précédent maitre l'a conduit à prendre des leçons de danse et ça se voit. Corps délié et gestes gracieux, l'homme ne cherche pas forcément à vous séduire - quoique... - mais il l'est pourtant, séduisant, dans un registre sensuel plus que sexué. C'est qu'il aime bouger, qu'il aime montrer, qu'il aime tout court et quelque part, l'intention passe par ce sourire légérement asymétrique si caractéristique, ce claquement de doigts rythmique pour retrouver un mot ou cette démarche ample et dynamique.

L'on pourrait croire que l'homme semblerait puéril mais non. Toutes ces manifestations de joie et fluidité sont tempérées par une sorte de gravité respectueuse qui, sans assombrir les faits et gestes, les ombrage d'une maturité bienvenue. Raimbert est un homme de confidence autant que de confiance et pas une banale friandise qui vous amuserait un temps par son impulsivité égoiste avant de vous donner envie de le jeter contre un mur pour le faire taire. L'humour et la vie sont toujours présents chez lui, mais pas au point d'éclipser la gravité de certaines facettes de l'existence. Le rire peut bien se faire torrent autant que ruisselet pour abreuver sans défigurer un désert temporaire et Raimbert réduire son sourire à un simple soupçon vivace, prêt à rejaillir à la moindre accalmie.

Du coté vestimentaire, spontanément, Raimbert ira lorgner du coté du costume. Le contraste entre la coupe très sûre de ses vêtements et son visage si mobile l'amuse grandement - tout comme le fait de surprendre les coups d'oeil en coin lorsqu'il oublie de fermer son dernier bouton de chemise. Quant à la cravate... Disons juste que certains de ses meilleurs souvenirs impliquent une cravate de soie, de pourpre et anthracite mêlés.


DESCRIPTION MENTALE


Raimbert, Raimbert, Raimbert... C'est un paradoxe à lui tout seul.

Né en liberté, il ne voudrait être libéré pour rien au monde. Pour quoi faire ? Dehors, il fait froid, il pleut, les oiseaux vous chient sur la tête et quand vous arrivez à avoir à manger c'est pour mieux être malade ensuite. Pire encore, ça voudrait dire vivre avec des humains et des hybrides en pagaille, des êtres uniquement orientés sur leur survie au jour le jour et leur propre petite personne - et tant pis pour demain, tant pis pour les autres.

Il a beau être humain, il n'éprouve pour son espèce qu'une indifférence mêlée d'amusement ou de dégout selon les circonstances. Être humain c'est naitre par hasard, c'est vieillir n'importe comment, c'est tuer et être tué. Sans lui. Les hybrides l'impressionnent un peu plus, eux qui sont nés par la volonté de quelqu'un pour quelque chose et pas juste parce que deux individus n'ont pas su résister à l'appel du boogie-woogie à l'horizontal.

Non, ce qu'il aime, ce sont les Créatures, surtout les vampires et loups garous. Comprenez le bien : ils sont choisis, sélectionnés parmi l'élite pour atteindre ce statut. Ils sont forts, immortels, capables de survivre dans les pires circonstances - mais ont eu l'intelligence de vivre en société et de faire en sorte que les plus faibles, humain et hybrides, survivent eux aussi. Une Créature, ça nait parce que c'est mérité, ça ne vieillit pas, ca n'a pas besoin de tuer ou d'être tué. La Créature, c'est la quintescence du vivant, c'est ceux qui font tourner le monde et le modèlent pour qu'il soit plus beau.

Raimbert veut être transformé mais ce n'est pas ça qui le rend si serviable, si souriant, si motivé - si respectueux aussi. Sa façon d'être n'est pas intéressée : elle est spontanée. Qui ne serait pas heureux de vivre pour servir d'aussi beaux êtres ? Il n'est qu'humain mais il a la chance de les assister - et peut-être un jour, s'il en est digne pourra-t-il les rejoindre. En attendant, il doit donner le meilleur de lui-même afin qu'eux-même restent au sommet. Alors il vit avec eux et les sert sans crainte ni méfiance - car après tout, que craindre de l'élite ?

Oh, certes, certains se montrent cruels ou méchants mais Raimbert le sait, ce ne sont que de rares erreurs, des champions qui se sont temporairement trompés de voie. Comment le sait-il ? Parce que c'est la loi de bien traiter ses esclaves et que lui-même a toujours eu de la chance, même s'il l'ignore. La loi s'applique à tous, tout le temps. La loi doit être respectée, toujours. La loi ne peut pas être mauvaise, car des êtres comme les vampires ne l'appliqueraient pas sinon. Fier et juste, Raimbert reste toujours droit dans ses bottes - et qu'importe que des esclaves aigris le traite de collaborateur puisqu'il ne fait qu'obéir à l'ordre des choses.

Le comble de tout ça,  c'est que Raimbert ne se révéle pas être l'archétype de l'esclave léche-cul et stupide, docile à en manger du foin. Pas du tout, même ! L'homme n'hésite pas à se moquer ou à reprendre s'il estime que cela est justifié, motivé par sa foi dans la toute-puissance de la Créature avec un grand C Si les créatures se trompent, il est de son devoir de le signaler afin qu'ils ne se rabaissent pas au niveau humain, voilà tout. Intuitivement, il sait quand arrêter de protester ou faire profil bas fort heureusement - mais lui vous dirait juste qu'il sait reconnaitre que l'erreur est humaine, tout simplement.

Non, son amour - sa Foi même - envers les créatures n'est ni expansive ni irraisonnée. Il ne la clame pas sur tous les toits pour convaincre les foules. Si on lui demande, il peut en discuter, il peut comprendre que d'autres ne soient pas de son avis. Cette Foi, elle est juste là, en lui, enfouie sous son coeur - et il n'a pas besoin de l'exhiber à la face du monde pour qu'elle existe.


SON HISTOIRE, SON PASSE

Quand on ne peut échapper à un prédateur, on peut au moins le distraire. Tous les animaux savent ça et les humains sont des animaux - et parfois pire que des animaux.

Alors lorsqu'un clan d'humain en migration sur les bords de la Terek se rendit compte qu'un Chasseur les pistait, ils n'eurent aucune hésitation. Le clan recueillait les orphelins libres égarés -parfois ni si orphelins, ni si égarés que ça - et en disposait comme il le souhaitait. L'un d'entre eux fut isolé du groupe, poignardé de façon à saigner sans en mourir de suite et chassé. Quelle Créature résisterait à l'odeur du sang fraichement versé ?

L'adolescent blessé courut aussi loin qu'il le pouvait. Il ne parlait pas la même langue que le le groupe, n'avait jamais partagé volontairement ni leurs valeurs, ni leur mode de vie mi-charognard-mi voleur. On l'avait arraché à un autre clan des centaines de kilomètres plus loin puis empêché de fuir en lui rappelant la violence des "suceurs de sang" qui dominaient le monde désormais et voilà maintenant, on le leur jetait en pature ? Il fuit donc le plus loin possible avant de s'écrouler, terrassé tant par la perte de sang que par la terreur.

Et on le rattrapa.

Le Chasseur, ce croque-mitaine, avait trouvé sa proie.
Le Chasseur, cette sale sangsue, l'immobilisa.
Le Chasseur, premier vampire qu'il ait vu de ses yeux, lui sauva la vie.

Pas par altruisme, non. Juste parce qu'il n'allait pas se laisser perdre sa cible. Un adolescent libre de cette qualité, le centre de dressage lui en donnerait un bon prix.

On donna donc au Libre fraichement capturé le nom de Raimbert. Un nouveau nom pour une nouvelle vie débutée à l'âge de onzo ans. Son enseignement/dressage fut étonnamment facile : Raimbert, contrairement à l'immense majorité des nouvellement-capturés, ne vouait aucune haine aux créatures et ne voulait en aucun cas s'échapper du centre pour revenir à une vie sauvage. Après tout, pourquoi l'aurait-il fait ? Pourquoi aurait-il fui ? Les humains ne lui avaient jamais fait que du mal, les créatures lui avaient sauvé la vie.

Raimbert devint donc un petit prodige au sein de l'établissement, attirant l'intérêt amusé des vampires autant que la haine de ses condisciples. Peu lui importait. Il avait découvert une vie meilleure, une vie qui avait un sens, un but : servir les créatures, ces êtres qui, loin de sacrifier les plus faibles pour se sauver, leur accordait la chance d'une vie sous leur protection.

A sa sortie du centre, sa petite renommée d'esclave prodige et docile lui valut un achat direct par l'ambassadeur des Etats-Unis. L'homme, dur mais juste, apprécia tellement l'esclave qu'il le ramena dans ses bagages lorsque son mandat fut terminé. Ils passèrent donc presque six ans ensemble, s'éloignant peu à peu de la relation esclave-maitre pour se rapprocher d'un semblant de famille.

Mais les temps sont sombres et un complot se trame dans l'ombre. Un complot qui fait des victimes et parmi elles, le maitre de Raimbert, accusé de trahison et condamné à l'esclavage. Ses biens ont été saisis et Raimbert, totalement déboussolé par la perte de son maitre bien-aimé, a été remis en vente...



۞ PRÉNOM OU PSEUDO : Srithanio
۞ DOUBLE COMPTE ? OUI de Selachi et Gary Bradford
۞ AGE DU JOUEUR : 31 ans
۞ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? En pistant ses fondatrices
۞ COMMENTAIRE : Nope !
۞ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Régulières
۞ CODE DU REGLEMENT :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 18
MessageSujet: Re: Raimbert - Parce que tous les Hommes ne naissent pas libres et égaux en droit (terminé) Mar 16 Oct - 22:00

Félicitation !

Tu fais désormais parti des nôtres !



C'est tout ok ! Et c'était agréable à lire ♥️

Raimbert est un personnage fichtrement intéressant. Genre. Sa psycho me fascine plutôt pas mal. Bref. Je te souhaite de bien t'amuser avec ce monsieur ! Very Happy

BISOUS /o/

Voici ce qu’il te reste à faire pour pouvoir pleinement profiter à rp :

Tu dois répondre à TOUS les recensements te concernant (Obligatoire) ici,
Tu peux aller voir les demandes de rp ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes de maître ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes d’esclave ou en faire une ici,
Et tu peux même te créer un carnet de bord ici

En espérant que tu t’amuse parmi nous,

Asmodée, l'admin stagiaire ♥️.



Revenir en haut Aller en bas
Raimbert - Parce que tous les Hommes ne naissent pas libres et égaux en droit (terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» CALYPSO ☂ tous les hommes craignent de se faire posséder par une sirène.
» Tous les hommes font la même erreur, de s'imaginer que bonheur veut dire que tous les voeux se réalisent.
» Si tous les hommes sont pareil, il ne fallait pas tous les essayer (jordan)
» Y'a pas de fumée sans flammes ! [CLOS]
» Mission intrigue : « Tous les hommes vivent ensemble, mais ils suivent des chemins différents. » [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostium Tenebris :: Formalités :: Présentations :: Humains Validés-
Sauter vers: