Forum RPG Yaoi NC+18 Futuriste.
 

Dusk - Bombe à retardement [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Formalités :: Présentations :: Hybrides Validés
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 15
MessageSujet: Dusk - Bombe à retardement [Terminée] Dim 25 Nov - 17:44
© Arrogant Mischief sur Never Utopia
Dusk

« L'ombre dont tu ne discernes que les opales  »




۞ NOM : Il n'a jamais eu le droit d'en porter
۞ PRÉNOM(S) : Dusk
۞ SURNOM : Son nom est bien assez court ainsi
۞ AGE : 26 ans
۞ DATE DE NAISSANCE :
۞ HYBRIDATION Pangolin
۞ NATIONALITÉ : Américaine
۞ ORIENTATION : Ambivalent
۞ PROFESSION : Il est en fuite et vit de petits larcins
۞ RACE: Hybride
۞ SIGNES PARTICULIERS : Ses yeux, ses tatouages, la cicatrice qui lui barre le sourcil gauche, et des écailles qui partent de sa nuque jusqu'au bas de son dos
۞ AVATAR : Jay Ciprian Wilcox (OC) - Apriorii


DESCRIPTION PHYSIQUE


La première chose que l’on note chez Dusk, ce sont ses yeux. Deux billes d’un bleu clair, qui vous transperce et vous scrute. Il semble capable de voir ce que vous êtes au plus profond de vous et de mettre votre âme à nue. Son regard en a mis plus d’un mal à l’aise, et même certains maîtres ont été déstabilisés par ses prunelles. Et puis, il y a tout le reste qui peut ne pas vous rendre indifférent. Il a une jolie peau caramel, légèrement plus foncée que celle de son jumeau dont il ne connaît l’existence. Il porte des lèvres pulpeuses, parfois entaillées par ses dents, vieille habitude qu’il a prise lorsqu’il était enfant et trahissait une certaine nervosité. Son nez est épais, dû à ses origines qu’il ne connaît pas. Ses sourcils sont eux aussi proéminents et le gauche est barré d’une cicatrice qu’il s’est fait lorsqu’il a tenté de tuer son maître. Sa peau quant à elle est parsemée de tatouages que son maître a tenu à lui faire lorsqu’il était en sa possession, désireux de le rendre plus beau et de se faire jalouser par ses autres congénères.

De même pour les piercings qu’il a un peu partout sur le corps (un au nez, deux sur la commissure de ses lèvres, trois sur chaque oreille et un sur le téton droit), Dusk a eu la liberté de choisir quels tatouages il porterait sur le corps. Il a essentiellement choisi des motifs floraux, et des mandalas, décidant délibérément de recouvrir sa nuque d’encre pour dissimuler la partie visible de son hybridation. Car oui, en dépit de son apparence humaine, Dusk n’est pas réellement un être humain. Il s’agit d’un hybride Pangolin. La seule trace de cette partie animale se trouve dans son dos et le recouvre quasiment entièrement. Il porte des écailles qui vont de sa nuque jusqu’à son dos et sont légèrement dur. Bien sûr, cela ne le rend pas invincible aux coups, mais il est doté d’une résistance quelque plus élevée à ce niveau-là.

Enfin, il dispose d’une très bonne vue à la nuit tombée, car les Pangolins sont de très bons chasseurs nocturnes. Concernant sa carrure, elle est assez athlétique. Il est assez mince et a des bras musclés, ainsi que ses jambes. C’est un bon coureur, endurant, agile et rapide, bien qu’il manque de force. Il a des traits racés, une mâchoire carrée et les joues légèrement creusées ce qui peut lui donner un air malade. Enfin, ses cheveux ne sont pas crépus, mais plutôt lisse qu’il ne coiffe jamais.  




DESCRIPTION MENTALE


D’apparence, Dusk est froid, impassible et presque inexpressif. Il est vrai qu’aux premiers abords, il ne semble pas croquer la vie à pleines dents. Loin d’être exubérant, ce n’est pas celui qui viendra vous taper dans le dos, et éclater de rire en pleine rue, très peu l’ont d’ailleurs vu sourire. Il est simplement assez impassible, on peut le penser dans la lune mais il a la tête sur les épaules et bien plus observateur qu’on pourrait le penser. La patience est sûrement l’un des termes qui pourrait le qualifier au mieux. Mais cela ne signifie pas qu’il est incapable d’agir, loin de là.

En vérité, Dusk est une bombe à retardement qui a déjà explosé par le passé et compte bien recommencer. Simplement, il est loin d’être du genre impulsif, et provocateur. Lorsqu’il faut les donner, les coups, il les donne. Sa survie importe beaucoup, et bien qu’il ne soit pas le genre d’égoïste à faire passer sa vie avant la vôtre, ce ne sera pas non plus celui qui risquera sa vie pour un inconnu croisé au détour d’une rue. Dusk se méfie beaucoup, il accorde difficilement sa confiance aux autres et préfère observer et analyser d’abord. Il est assez difficile de lui faire perdre son calme, mais pas impossible et bien qu’il ne donnera jamais le premier coup, il dégoupillera très rapidement si vous représentez une menace imminente pour sa propre vie.

Sa liberté, c’est ce qu’il y a de plus cher et il ne reculera devant rien pour la conserver. Loin d’être assassin, il n’en reste pas moins déterminé et ne se laissera pas attraper de sitôt. Les rues de la ville, il les connaît bien, son sens de l’orientation n’est plus à faire et de par sa grande méfiance, il saura brouiller les pistes et se faire des plus discrets. Rebelle dans l’âme, il déteste les règles et l’autorité, quand cela n’est pas justifié. Il se considère comme un anarchiste, mais à conscience que certaines règles sont importantes pour gérer une société. Il ne veut simplement pas de l’esclavage et sera prêt à tout pour y mettre un terme.

Honorable, il ne vous attaquera jamais dans le dos, mais sera capable de vous mener dans des pièges savamment pensés simplement pour vous affaiblir ; car sa survie est essentielle. Il est détaché, mais lorsque vous avez sa confiance ou son affection, il saura vous la rendre. Il sait se montrer fidèle et attentionné, mais ne vous attendez pas à ce qu’il vous le montre de manière concrète. Ce sera davantage avec de petites attentions, ou des regards souvent tournés vers vous. Ses sentiments, il les assume, il n’est simplement pas du genre très démonstratif. Enfin, lorsqu’il a un objectif en tête, il n’ne démord pas avant de l’avoir atteint. En l’occurrence, son but est de retrouver le frère jumeau qu’il n’a pas connu et dont il a découvert l’existence. Et, il en est persuadé, un jour, il le rencontrera.


SON HISTOIRE, SON PASSE


Il y a une légende urbaine qui dit que quelque part, dans le monde, il y a une personne qui vous ressemble comme deux gouttes d’eau. Cela peut être quelqu’un que vous ne rencontrerez jamais, ou une personne qui vit dans la même ville que vous, et que vous croiserez, un beau jour, en sortant du métro. Cet être là, c’était son jumeau, sa moitié, l’être qui partageait le même visage. Dusk et lui ont partagé la même poche protectrice, se sont formé en même temps et se sont battu pour le moindre millimètre de place disponible dans ce ventre qui se faisait chaque mois un peu plus étroit. Lorsqu’est venu le temps de sortir, ils ont été, à quelques minutes d’intervalles, éblouis par la même lumière, assaillis par le même froid mordant et réchauffés par les mêmes bras chaleureux. Ceux d’un visage qui est gravé à tout jamais dans la mémoire de Dusk.

Dès les premières secondes, le petit hybride a assimilé ces traits à un seul mot : maman.
Dans la chaleur de ces bras, tout contre la peau chaude de leur mère, rien ne semblait pouvoir leur arriver, à ces deux petits êtres qui embrassaient à peine les prémices de leur destin. Rien ne pouvait les toucher, si ce n’est las mains calleuses d’un homme qui s’est saisi de son frère, de sa moitié, et a disparu pour ne jamais revenir. Soudainement, le froid a assailli Dusk et durant toute son existence, il continuera de ressentir un vide indescriptible ; sauf qu’il n’aura jamais conscience de ce qui l’a causé.  

Bien sûr, jusqu’à ses trois ans, sa mère lui parlait parfois de cet enfant qu’on lui a enlevé, mais en pleine gestation, sa mémoire de petit garçon fini par oublier l’information, non entretenue lorsque vint le temps de rejoindre le centre d’esclavage. Enfant, Dusk n’était pas le plus exubérant. Très curieux, il s’intéressait à tout ce qu’il pouvait voir et toucher, posant mille et unes questions et s’abreuvant de tout le savoir que l’on pouvait lui donner. Çà et là, il avait des amis, et était en quelque sorte le leader. Très sérieux pour son jeune âge, il imposait le respect et était toujours celui qui parlait le plus haut, le plus distinctement. L’injustice lui hérissait les poils et il ne restait jamais vraiment en place lorsqu’il en était témoin. Néanmoins, il passait aussi beaucoup de temps avec sa mère et en a toujours été très attaché, passant parfois davantage de temps avec elle qu’avec ses amis.

Rejoindre le centre d’esclavage fut donc un énorme déchirement pour lui, et sûrement ce qui alluma la mèche de sa rébellion. Il ne comprenait pas pourquoi on le séparait de sa mère, pourquoi il n’avait pas le droit de rester avec elle, pourquoi on lui apprenait comment être un bon esclave et qu’on lui rabâchait sans cesse comment bien se tenir et s’exprimer. Bien vite, il devint explosif, et à mesure que l’adolescence arrivait, et plus il s’embrasait. Il y eut quelques débordements, sa crise d’adolescence excusant ce comportement et bientôt, il fut remis sur le droit chemin. Mais jamais on ne parvint à éteindre la flamme qui avait commencé à brûler en lui et se transformera un jour en incendie : l’envie d’être libre.

A 22 ans, Dusk fut finalement acheté par un homme du nom de Ryan Owlnes. Un homme qui avait son propre garage et pour qui les affaires roulaient bien. Désireux d’avoir une main d’œuvre, il a enseigné à son esclave les rudiments de la mécanique et il faut dire que Dusk y a pris goût. Les premiers jours, il s’est réellement persuadé qu’au final, il n’était pas si mal tombé. Mais bien vite, il déchanta. Il s’avéra que son maître était bien plus dur qu’il ne le pensait. Chez lui, les interdits régnaient en maître, et il était traité comme un moins que rien, une main d’œuvre de plus. Les coups pleuvaient parfois, et il n’était pas rare qu’ils s’affrontent.

C’est Ryan qui décida de tatouer le corps de son esclave et de l’affubler de piercing afin de se faire jalouser par les autres, lorsqu’ils sortaient. Il voulait qu’il soit le plus beau, le plus impressionnant et cela jouait, selon lui, en marquant sa peau. Il voulait attirer les regards lorsque Dusk dévoilait son torse nu lors des combats clandestins auxquels Ryan faisait participer son esclave. Cela lui permit d’entretenir son corps, et d’apprendre à se battre. Il misait tout sur la rapidité et l’agilité, en faisant un combattant redouté. Mais cela ne suffisait pas à calmer la colère qui brûlait tous les jours en lui, et qui ne demandait qu’à exploser sur son maître qui n’avait de cesse de le provoquer et de l’enfermer toujours davantage dans son étau. Sa haine pour lui grandissait, la liberté, il ne la connaissait pas. Il ne pouvait pas sortir sans son accord et les sorties avec Ryan était limitées, ce dernier se plaisant à torturer son esclave.

Et un soir, tandis que Dusk avait 24 ans, les choses ont dégénérées. A la suite d’une énième dispute, d’une énième provocation, d’une énième envie de torturer son esclave et de le voir souffrir, Ryan révéla à ce dernier qu’il avait un frère, menant très certainement une vie bien plus belle, étant esclave de luxe. Ni une ni deux, Dusk vit rouge et la rage l’envahi. Il lui sauta dessus et il tenta de le frapper après s’être emparé d’un couteau pour lui trancher la gorge. Bien sûr, Ryan pris le dessus, non sans difficulté. En effet, faire combattre son hybride de nombreuses fois l’avait rendu plus fort et donc, bien plus compliqué à combattre. Il retourna l’arme contre lui et blessa Dusk a l’arcade avant de le jeter dans sa chambre, au deuxième étage et de l’y enfermé, le laissant souffrir de sa blessure et lui promettant de se venger.


La punition de Dusk fut à la hauteur de son affront, coups et torture psychologique. Cela poussa ce dernier à quitter les lieux quelques jours plus tard, alors que son maître était endormi. Depuis longtemps il avait songé à s’enfuir mais n’était jamais passé à l’acte, la découverte de ce frère qui remplirait à merveille se trou béant qu’il ressentait le motiva à disparaître. Une nuit, il fit ses maigres affaires et s’enfuit de la maison en toute discrétion, parcourant la ville en passant par des ruelles un peu moins bien fréquentées pour atteindre la forêt. Depuis 2 ans, il y vit de manière modeste, vivant de petits larcins, de vols et de vente d’objets de manière illégale. Il recherche activement son frère, espérant un jour pouvoir tomber sur son reflet et lui aussi le sortir de l’esclavage.







۞ PRÉNOM OU PSEUDO : Grimy
۞ DOUBLE COMPTE ? Non
۞ AGE DU JOUEUR : 23 ans
۞ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Lilithia m'a envoyé le lien et me voici
۞ COMMENTAIRE : Rien de négatif !
۞ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Aléatoire (minimum une fois par mois)
۞ CODE DU REGLEMENT :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 20
MessageSujet: Re: Dusk - Bombe à retardement [Terminée] Lun 26 Nov - 22:41

Félicitation !

Tu fais désormais parti des nôtres !



Pour moi, c'est parfait, nickouel, perfeeecto ! Le frère de mes rêves B)
Je ne te connais pas encore, bro, mais je t'aime déjà B)

Du coup, file t'amuser avec ce beau black :B ♥️

Voici ce qu’il te reste à faire pour pouvoir pleinement profiter à rp :

Tu dois répondre à TOUS les recensements te concernant (Obligatoire) ici,
Tu peux aller voir les demandes de rp ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes de maître ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes d’esclave ou en faire une ici,
Et tu peux même te créer un carnet de bord ici

En espérant que tu t’amuse parmi nous,

Asmodée ♥️.

Revenir en haut Aller en bas
Dusk - Bombe à retardement [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La bombe à retardement,version image.
» L'explosion demographique, une bombe a retardement
» ellie-jax. la bombe à retardement.
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» désamorcer la ‘‘bombe populaire’’.haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostium Tenebris :: Formalités :: Présentations :: Hybrides Validés-
Sauter vers: