Forum RPG Yaoi NC+18 Futuriste.
 

Messager [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Formalités :: Présentations :: Elfes Validés
avatar
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 19
MessageSujet: Messager [Terminé] Dim 30 Déc - 20:15
© Arrogant Mischief sur Never Utopia
Iunan Boàndelh

« Tu as encore des choses à rapporter, Messager. »




۞ NOM : Boàndelh
۞ PRÉNOM(S) : Iunan
۞ SURNOM : Iu; Je l'appelais "Messager"
۞ AGE : 554 ans, pour 25 psysiquement
۞ DATE DE NAISSANCE : 7 Novembre
۞ NATIONALITÉ : Ilmaehadien
۞ ORIENTATION : De ce que j'en pense, tout dépends de comment vous vous y prenez. Ambi
۞ PROFESSION : Herboriste
۞ RACE: Elfe
۞ SIGNES PARTICULIERS : Outre les taches pales sur sa peau chocolat caractéristiques de son clan d'origine, il a des yeux noisettes si clairs qu'ils paraissent mordorés. Sinon ses cheveux, blancs à l'origine, sont en partie teint dans un cyan vif, et il est tatoué de deux ailes noires dans le dos.
۞ AVATAR : OC by Bisho-s


DESCRIPTION PHYSIQUE


Iunan fait partie de ces personnes, qui au détour d’une rue, au milieu de la foule même, attirent immédiatement le regard et marquent les esprits. Que vous l’ayez vu une fois, ou qu’on vous l’ait décrit, il est peu probable que vous le confondiez avec qui que ce soit d’autre par la suite. Alors certes, il est assez séduisant. Cependant cela n’a rien de remarquable pour un elfe, et c’est d’avantage son physique assez atypique qui le démarque. Ses origines ethniques y sont pour une bonne part, quand le reste ne tient finalement qu’à sa propre fantaisie.

Ceux qui ont assez vécu pour avoir connu Ilmaehad reconnaîtront ainsi chez l’elfe les traits d’un petit clan des marais du Sud; une stature d’athlète et la peau d’un brun chaud qu’agrémentent de larges taches pales et irrégulières. Iunan dépasse de fait quelques peu le mètre 85, et sous le velours de sa peau marbrée roulent des muscles félins, taillés et entretenus par la danse et le Dawns hylif*. Fut un temps, il avait également les cheveux immaculés assez rependus chez les siens… Mais ça c’était autrefois.

Car depuis, l’épaisse crinière bouclées cascadant jusqu’en deçà de ses fesses, arbore plutôt le bleu azur pétant. Du blanc originel de ses cheveux ne reste guère plus que la zone rasée de sa sidecut et les deux longues dreads qui en découlent et qu’il prend soin de tresser avec le reste par commodité. On en déduira aisément qu’en plus d’aimer se faire remarquer, il sait aussi vivre avec son temps. Son style vestimentaire, bien que très simple et pratique est d’ailleurs plutôt moderne. Et ce n’est pas la seule chose qui tendrait à faire penser qu’il est plutôt jeune.

Déterminer l’age d’un elfe à son physique est toujours un exercice des plus incertain évidement, mais c’est tentant de croire qu’Iunan est né sur Terre quand on le voit. Il n’a déjà pas l’élégance qu’on prête le plus souvent à ses pairs, et dégage à la place une aura ou le naturel se dispute constamment à la sensualité de ses gestes. En jean taille basse élimé, accompagné généralement d’un débardeur ou d’un t-shirt uni, et d’une veste en cuir, l’elfe ne laisse entrevoir aucune nostalgie quand aux temps d’Ilmaehad. Il a également les oreille discrètement percées mais ne porte d'autre bijou que les deux clous qui les ornent En souvenir de  ses compagnons ailés auxquels il était très attachés, Iunan a également deux ailes tatoué dans le dos.

C’est en réalité l’expression qui teinte ses traits fins qui ne le fait guère paraître très vieux. Son visage délicat est teinté d’un je-ne-sais-quoi de juvénile, quelques chose d’infiniment doux, d’espiègle et de presque innocent en un sens que ne parvient pas même à entacher la tache qui divise inégalement son visage, ni le fauve de ses grand yeux en amande. Et la poignée de taches de son jetée sur son nez n’est pas pour arranger cette première impression qu’on a de lui...


*sorte d’art martial elfique assez semblable à la Capoeira en apparence, et mettant à profit l'agilité et la vitesse plutôt que la force brute.


DESCRIPTION MENTALE


Pourtant Iunan est plus âgé qu’on pourrait le croire. Il y a simplement une part d’immaturité qui est criante chez lui, et qui cadre mal avec ses quelques siècles de vie. Une part de son être qui a obstinément refusé de grandir; par fragilité, par manque… Mais tout ce qu’il laisse en voir c’est l’insouciance, une filouterie non déguisée et un hédonisme débordant. C’est son paradoxe; une jeunesse effrontée sous laquelle il dissimule les blessures laissées par temps. Vaut mieux être un gosse, que de s’avouer tout ce qui lui pèse. Il en résulte un curieux mélange de sagesse et de bêtise.

Car l’elfe se joue de tout; il préfère prendre les choses à la légère, un sourire au coin des lèvres, et profiter de la vie plutôt que de mettre des mots sur ce qui parfois le tracasse. Au grande désespoir de ceux qui sont victimes de ses espiègleries. Car Iunan est un personnage taquin, et perspicace qui plus est. Le regard qu’il porte sur les gens et les choses est aussi aiguisé que curieux. Aussi, il distribue parfois des vérités avec un manque de tact désarmant... Quand il ne pose pas les questions délicates. Dans un sens, plutôt que de s’occuper de ses propres soucis, il met les autres face aux leurs avec une bienveillance qu’on s’épargnerait bien. Ce serait sans importance, si l’elfe aux cheveux bleus, en sus d’être espiègle, n’était pas aussi intelligent; il viserait moins juste.

Son esprit vif porte un intérêt sans borne à ce qui l’entoure en dépit de son apparente naïveté. Il s’émerveille de tout et s’avère être un étudiant appliqué et inlassable. Mais sa soif de savoir ne se limite pas qu’aux connaissances théoriques. Il a un besoin constant de nouvelles expériences, quelles qu’elles soient. Et il n’est pas rare qu’il prenne des décisions déraisonnables, juste pour voir ce qu’il en résulte. Il est imprudent et flirte joyeusement avec l’amoralité par moment si ça peut lui en apprendre plus, ou être source d’une quelconque satisfaction. Son instinct de conservation est de faite moins développé que sa curiosité.

Ce ne serait sans doute pas le cas s’il se donnait la moindre importance. Mais Iunan est un orphelin dans l’âme, et au fond il a peu de considération pour sa propre personne. Il n’imagine pas faire la différence, que ce soit dans le destin du monde ou auprès de quelqu’un. Du coup, il est assez difficile de l’attacher affectivement. Oh il aime prendre soin d’autrui! Là n’est pas la question, et c’est pour ça qu’il est devenu herboriste. Cependant il est aussi capable de disparaître de votre vie du jour au lendemain, convaincu que ça ne changera rien.

C’est sans doute pour cette raison qu’il a toujours porté un intérêt particulier à la spiritualité; Ilmaehad était sa mère idéale; celle qui n’avait pas besoin de lui mais ne le quitterait jamais... En théorie. Il n’y a rien d’étonnant en tout cas à ce qu’il ai eu un don avec l’élément terrestre. Mais c’est encore une chose dont il a finalement été privé. Du coup c’est un point sensible chez lui et le manque de respect pour la Terre est quelques chose qu’il tolère mal; celle si est devenue sa planète d’adoption par la force des choses et il tient à la préserver, espérant y trouver un peu de ce qu’il a perdu.

S’il prend la plupart des humains de haut c’est justement à cause de cela; la majorité ne respectait plus leur planète, leur Mère, quand lui a perdu la sienne. Ça ne l’empêche pas de les soigner; il serait irrationnel de rendre la nouvelle génération responsable des crimes de ses parents (et ça n’a rien à voir avec le faite qu’il est fasciné par la mortalité de ces êtres, évidement, ou qu’il est passionné par leurs croyances passées). Mais ça reste majoritairement pour lui une espèce nocive qu’il faut gérer. Il traite aussi les loups-garous et les vampires, habitant même dans le quartier de ces derniers. Néanmoins, il ne leur fait pas confiance (même si il les fréquentera quand même, par amour du risque). En fin de compte, outre ces semblables, ceux avec lesquels il sera le plus tolérant sont les hybrides; c’est une nouvelle espèce, dépourvue d’Histoire donc il n’a rien à leur reprocher. Et puis il y a encore beaucoup de choses à découvrir à leur propos.


SON HISTOIRE, SON PASSE

« Je m’appelle Manbo Marie Owusu, et à défaut d’être encore là pour foutre mon pied au cul à ce stupide elfe, c’est moi qui vais vous raconter l’histoire de Iunan. Le chemin qu’il a fait avec moi, mais aussi ce qu’il m'a raconté de sa vie, et ce qu’il a fait après ma disparition.

L’apparition des Autres... Je savais qu’un malheur nous pendait au nez depuis longtemps déjà, mais ça… Même les Loas n’ont pas su me dire ce qui se préparait. Peut-être que je n’écoutais pas assez. Peut-être trouvaient-ils que c’était juste et n’ont-ils rien dit. Une guerre éclaire, une défaite écrasante; j’aurai peut-être dû m’émouvoir, mais les vielles carnes solitaires comme moi essuient les tempêtes comme une évidence. J’avais eu un fils autrefois, mais il était mort bien avant qu'on soit envahis, si bien que personne ne se préoccupait spécialement de moi. Alors je laissais les choses advenir, les guettais, tout en poursuivant ma routine lancinante, soignant et bénissant ceux qui se présentaient devant chez moi sans poser de question. Je n’avais qu’à me faire discrète et les Autres me laissaient tranquille. Ils avaient bien d’autres chats à fouetter et je savais être inintéressante.

Cependant les esprits sont farceurs. C’est comme ça qu’une nuit ils me réveillent avec leurs songes. Et vlà que j’entends du vacarme à ma porte. En bonne Manbo, j’ai été ouvrir pour voir. Il était là, pas loin des deux poubelles qu’il avait renversées, écroulé dans la ruelle, sous le vévé de Papa Legba. J’aurai cru à un jeune homme s’il n’avait eu les cheveux aussi blancs que neige et les oreilles d’un animal. Ça n’empêche qu’il avait l’air jeune et en très mauvaise état. Rien que pour ça, après avoir tenté de le secouer, je me suis résolue à l'traîné à l’intérieur comme un sac à patates; c’était pas difficile, il était maigre comme un clou!

S’il était tombé sous le signe du Baron Samedi, pt’être que je l’aurai laissé crever. En tout cas j’aurai dû. Mais Papa Legba est le Loa messager, protecteur des carrefours, et notre monde venait de prendre un sacré détour. Vlà pourquoi je me suis retrouvée avec un ado de plusieurs siècles sur les bras… Qui parlait ni anglais, ni créole, en plus.

Comment une de ces créatures pouvait finir aussi abîmée? Là question m’est venue dès que j’l’ai vu, mais la réponse à attendu qu’il se réveille. Il n’a pas eu peur, même pas l’air surprit; il me regardait de ses yeux éteints, puis les glissait sur les meubles que j’entreposais dans le garage, sur les symboles sur les murs et enfin sur ceux que j’avais dessiné sur sa peau, tant pour le guérir que pour me préserver. Et là je savais qu’il s’était laissé dépérir.

L’elfe n’a pas tenté de partir. Il n’en avait ni la volonté, ni les jambes. Et il s’est laissé faire sans dire mot quand j’entrepris de le remettre sur pied. Si bien que pendant un moment ma voix seule meublait nos conversations. Il a juste fini par me donner son nom contre le mien. Mais j’ai continuer à le surnommer «Messager» comme je l’avais appelé en le trouvant.

Pourquoi j’ai aidé un ennemi? Un de ceux qui réduisaient lentement mon espèce en esclavage? Eh bien parce qu’il écoutait et que je m’étais très vite aperçue qu’il s’intéressait plus à ce que je disais que nombres des gens que je connaissais. Qu’il comprenne ou pas. En fait, je crois bien que c’est sa curiosité qui a soignée Iunan. En l’accueillant chez moi, je lui ai accidentellement fait découvrir une façon de vivre qui lui était étrangère, et comme quand on lit un bon livre, il a eu du mal finalement à décrocher de l’histoire. Il m’a même évité d’être emmenée par ses semblables; je ne sais pas trop ce qu’il leur a dit sur le coup mais ça semblait leur suffire. Et même quand il s’est remit, il est resté. Il a commencer à sourire en imitant mes gestes dans ma boutique lorsque je préparai mes grigris, puis à parler. En un rien de temps, il a assimilé ma langue et mes monologues se sont transformés en discutions.

~~~

En fin de compte j’ai eu les dernières années de ma vie pour connaître Iunan. Officiellement, je suis devenue son esclave, et ma maison la sienne, pour m’éviter de finir vendu à un vampire qui me pomperait le sang, ou dieu sait quoi d’autre encore. Mais entre nous, il était pour ainsi dire mon élève, avide de comprendre le monde dans lequel il était tombé. Nous avons fait de la route ensembles, et je lui racontais tout ce que je savais; je lui ai parlé de la Terre, des Loas, de la souffrance et de la cruauté des Hommes comme de leur compassion et de leur sagesse. De son coté il m’a expliqué ce qui était arrivé à sa planète, Ilmaehad, et surtout ce qu’il l’aimait et la respectait. Et par bride, j’ai doucement pu retracer le fil de son existence avant notre rencontre.

Iunan, de ce qu’il m’en a dit, est né dans un petit clan des Marais du Sud. Évidemment ça ne me disait pas grand-chose, et je n’ai pu m’empêcher de donner à celui-ci de petits airs de tributs Africaines dans mon esprit. Le principal intéressé n’allait pas me contredire, n’en ayant gardé que peu de souvenirs. Ce dont il se rappelait bien en revanche, c’était du départ de sa mère. Il était trop jeune pour comprendre pourquoi elle était partie, et il n’a jamais su ce qu’elle était devenue. Et parce qu’un malheur n’arrive jamais seul, quelques temps plus tard son père était mort de son chagrin. Le truc stupide, mais apparemment ça arrive chez les Elfes. Comme quoi on peut pas vivre éternellement.

Iunan s’est ainsi retrouvé orphelin vers l’age de 6 ans. Connaissant l'gamin qu’est Iunan dans l’fond, je peux dire que malgré les soins de son clan, il n’aurait pas fait long feu sans une famille. Mais, comme je l’avais trouver quand il en avait besoin, quelqu’un lui est venu en aide aussi cette fois là. Un homme, qui apparemment venait de loin pour le trouver et qui l’a emmené avec lui. Il s’appelait Maëril Nelkaer. A demi-mots, Iunan m’a avoué que c’était une vision qui avait poussé celui-ci à le chercher, et bien qu’il ne me l’ai jamais expliqué, le contenu de ce rêve le mettait visiblement mal à l’aise.

Ça lui aura en tout cas permis de retrouver un foyer. Il a grandit dans la famille Nelkaer et à l’entendre je devinais qu’il était heureux avec eux. Surtout avec son frère adoptif, plus âgé de quelques années. Il l’aimait énormément semblait-il, tout en ne se gênant pas pour lui en faire voir de toutes les couleurs. Mon Messager eu tout le temps pour taquiner les siens de toutes les manières possibles et imaginables et pour devenir un adulte... Autant qu’faire ce peut du moins. Il a développé ses dons pour manipuler la terre et la végétation avec les années et les a mit a profit pour devenir herboriste, créer son jardin et de délicieuse tisanes aux milles vertus. Ce qui est apparemment la première chose sérieuse qu’il ait jamais fait.

Puis les ténèbres sont venues. Comme son frère Argawaen, Iunan a dû se former au combat. J’ai eu plus d’une occasion d’admirer le résultat quand il faisait des séances de Dawns hylif. Mais l’elfe raillait volontiers l’utilité de cette discipline dans le destin planète. Ou de sa mère adoptive. Là encore Iunan n’est pas entré dans les détails; je sais juste que les choses ont empiré. Anaelle Nelkaer, la femme qui l’avait élevé fit partie des victimes, peu de temps avant que Iunan ne soit obligé de passer le portail vers la Terre avec son père et son frère.

L’elfe m’a confié qu’en traversant, le mal le rongeait déjà et il ne pensait pas survivre; qu’il l’avait seulement fait pour Maeril et Argawaen. Perdre sa seconde mère, puis Ilmaehad, était de trop pour lui. Alors comme les autres il s’est battu pour son peuple et quand la défaite des miens fut assurée, sans qu’il y ai perdu la vie, il s’est éclipsé sans prévenir personne. Son géniteur l’avait abandonné, en se laissant mourir et il allait faire de même. Il y était presque quand je l’avais ramasser dans la ruelle.

J’aurai pu lui en vouloir, le maudire pour tout les siens, mais de tout ce qu’il m’avait conté je n’avais retenue qu’une chose; nous n’étions pas si différent, et si les humains avaient été confronté au même problème, s’ils en avaient eu le pouvoir, ils n’auraient pas agit autrement. Cela étant mon Messager avait une dette; son espèce spoliait la mienne et il me devait la vie, et tout comme les Loas, la Manbo que j’étais était en droit d’exiger un tribut en retour. Je savais que curieux comme il était, il ne pourrait pas refuser.

~~~

Je l’avais appeler Messager. Il était tomber sur moi au croisement d’un chemin et j’en suis certaine, Papa Legba ne me l’avait pas envoyé par hasard. Iunan pouvait garder le savoir vivant pendant des siècles et le transmettre quand le temps serait venu. Il avait juste besoin qu’on lui donne une bonne raison de ne pas partir à la dérive. Et j’ai su faire d’une pierre deux coups.

Tant que j’étais en vie, j’ai enseigné à Iunan tout ce que je savais; toutes les traditions du Hoodoo que je connaissais, et sa sagesse avec. Surtout je lui ai apprit que la Terre n’était pas bien différente d’Ilmaehad., et que même s'ils étaient devenus rares, par le passé la plupart des humains lui avaient rendu hommage, comme lui le faisait pour sa planète. Alors lentement mon elfe s’est mit à pratiquer avec moi. Naturellement. Pour savoir. Et je n’ai eu qu’a lui souffler quelques histoires pour qu’il s’intéresse d’avantage aux autres traditions humaines.

Puis je suis morte tranquillement, à 92 ans, sous la bonne garde de mon élève qui a gentiment prit le soin de me ramener chez moi à la Nouvelle Orléans et de respecter les rituels mortuaires que je lui avait inculqué. Ensuite mon Messager à reprit son chemin, après un don calculé au Gynécée de la ville.

Iunan a fuit certainement, sans doute parce qu’il se sentait encore trop fragile pour retrouver les siens quand je l’ai quitté. Peut-être aussi qu’il lui fallait du temps pour s’acclimater. Il pensait rentrer quand le Gynécée l’exigerait… Forcément ça arriverait tôt ou tard, et il serait obliger de rentrer pour s’occuper de son enfant. C’était la raison qu’il s’était donné pour revenir. Seulement le hasard a voulu qu’il ait une fille. Erielle. Et il n’est pas revenu.

Il a continuer à apprendre, errant de part le monde, retraçant l’Histoire humaine, ses traditions avant qu’elles ne se perdent dans l’oubli. A travers les mots de quelques humains d’abord, puis quand il n’y eu plus personne pour raconter, à travers des livres, des sites historiques… Il a apprivoiser par la même occasion les propriétés des plantes terrestres pour redevenir ce qu’il était à l'origine; un herboriste.

Les seules attaches qu’il a conservées pendant tout ce temps étaient écrites; il envoyait des lettres tant à son frère et à son père, qu’à la fille qu’il avait eu et ne verrait jamais. Comme il bougeait constamment, personne ne pouvait lui répondre et c’était aussi bien. Du coup ce n’est que rarement qu’il parvenait à grappiller quelques nouvelles, à l’insu de ses proches évidement. Jusqu’à ce qu’Erielle ne se débrouille pour retrouver sa trace grace au réseau des Gynécées* et ne réussisse à lui envoyer un message à son tour.

Il semble que Iunan ait toujours été très sensible à l’influence féminine. Et après une longue correspondance, c’est sa fille qui l’a convaincu de revenir à la Nouvelle Orléans. Lui la connaissait peut-être peu, mais de son coté, à force de le lire, Erielle savait très bien ce dont il avait besoin et comment le convaincre d’arrêter ses errances… Quitte à utiliser la paternité prochaine de son oncle comme argument.

~~~

Mon Messager est en fin de compte rentré, plus de 2 siècles après ma mort et sa dernière visite. Il a racheter ma maison, et a entreprit de la remettre en état. Il y a déjà installer une volière pour son hibou strié et compte y ouvrir une herboristerie en plus d'y habiter. Il ne reste que le plus dur à faire; reprendre contacte avec son frère et retrouver une vie stable après tout ce temps… Si possible. J'espère en tout cas qu'il se trouvera, et qu'un jour il rencontrera à son tour quelqu’un à qui tout raconter. »


* Il ne faudrait pas que les futurs pères disparaissent dans la nature.





۞ PRÉNOM OU PSEUDO : Meigle
۞ DOUBLE COMPTE ? Non
۞ AGE DU JOUEUR : 28 ans
۞ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Grace à Arga, mais aussi à un partenariat.
۞ COMMENTAIRE : Ma fois vous avez l'air d'une jolie bande de foufous
۞ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Euh beaucoup je pense mais mon temps de réponse varie selon les périodes. J'évite quand même de laisser plusieurs mois passer.
۞ CODE DU REGLEMENT :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
MessageSujet: Re: Messager [Terminé] Dim 30 Déc - 21:24
Bienvenue officiellement o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 11
MessageSujet: Re: Messager [Terminé] Mar 8 Jan - 9:53
Bienvenue Messager <3!

que dire que je ne t'ai pas déjà dit?
Au plaisir de se croiser au détour d'un rp qui sait, ça se trouve on est voisins XD !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 19
MessageSujet: Re: Messager [Terminé] Mar 8 Jan - 20:13
Merci <3 (je vous nem vous le savez)

*fait un câlin d'ours à Arga, et.... Étudie le vampire, incertain.* Passe quand tu veux à la boutique; faut bien qu'on s'aide entre voisins!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://ostiumtenebris.forumactif.com
Messages : 74
MessageSujet: Re: Messager [Terminé] Ven 11 Jan - 0:46

Félicitation !

Tu fais désormais parti des nôtres !



Félicitation ! Tu es validé ! Va donc faire tes offrandes à Papa Legba, il t'attend dans le bayou <3

Va donc vite t'amuser avec les autres <3

Voici ce qu’il te reste à faire pour pouvoir pleinement profiter à rp :

Tu dois répondre aux recensements te concernant ici,
Tu peux aller voir les demandes de rp ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes de maître ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes d’esclave ou en faire une ici,
Et tu peux même te créer un carnet de bord ici

En espérant que tu t’amuse parmi nous,

Lilithia.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Messager [Terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Messager [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» [Elfes] Blason de Thranduil et statut de messager
» Hermione Granger ( terminée)
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostium Tenebris :: Formalités :: Présentations :: Elfes Validés-
Sauter vers: