Forum RPG Yaoi NC+18 Futuriste.
 

Sunny... Day ? Sunny... Summer ? Sunny conneries. [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sunny Takahaki
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 17
© Arrogant Mischief sur Never Utopia
Sunny Takahaki

« Don't worry, be happy »




۞ NOM : Takahaki
۞ PRÉNOM(S) : Sunny
۞ SURNOM : Honey
۞ AGE : 29 ans, 20 ans d'apparence
۞ DATE DE NAISSANCE : 12 Avril 2290
۞ NATIONALITÉ : Japonais
۞ ORIENTATION : Soumis
۞ PROFESSION : Sans emploi
۞ RACE: Loup Garou Omega
۞ SIGNES PARTICULIERS : Oreille gauche percée
۞ AVATAR : Tsunami Jousuke (adulte) - Inazuma Eleven


DESCRIPTION PHYSIQUE

Le pas volontaire et la silhouette nonchalante. Sunny est un tout jeune loup d'un mètre soixante-douze. S'il fait partie des plus petits de sa race, il a en revanche hérité de leur formidable constitution physique. Développé des épaules aux mollets, c'est une force de la nature. Tout en muscles noueux et allongés, il présente une agilité hors norme et pour une force toute relative.

Il a le minois allongé aux yeux marrons délicatement tirés des asiatiques, seuls traits qu'il partage avec son père. Son menton pointu, son nez de lutin, ses cheveux blonds comme les blés lui viennent de sa mère. Il les teint, en rose. Parce que ça le distingue des autres, parce que ça le coupe un peu de cette tradition écrasante.

Dans ses vêtements d'adolescent attardé, Sunny a un look de Jean-foutre. Des baggys qui lui tombent sur la raie des fesses, des tshirts un peu trop grands qui le laissent respirer. Il collectionne les bracelets en cuir et en fils, et s'est percé l'oreille gauche.

Sans arrêt les mains dans les poches, son sourire ne le quitte jamais. Toujours de bonne humeur, son regard se fixe rarement sur quelque chose. Son visage transmet la bonhommie et l'étourderie. Il a constamment l'air ailleurs, et il n'est pas rare de le voir revenir dans une conversation par un froncement de sourcils.

Lorsqu'il travaille, et malgré une vue parfaite, Sunny enfile des lunettes. Il a lu quelque part que ça donnait un air plus sérieux. Plus sérieux que des vêtements trop grands, une tendance à se débarrasser de ses chaussures au moindre désagrément, et une chevelure qui fait concurrence aux barbes à papa.


DESCRIPTION MENTALE

Sunny a toujours été très curieux de son environnement. Bloqué sur sa petite île du Japon, il en connaissait les moindres recoins. Apprendre par l'échec est pour lui la meilleure façon de progresser. Eduqué à la dure pour être un loup décent, ces vingt dernières années ont été limitées en découvertes. Il a peu de temps pour fouiller les connaissances titanesques du monde lorsque son rôle est délimité clairement par son Alpha.

Maintenant qu'il est libéré de ses obligations, il est toujours partant pour tout. Un nouveau restaurant à essayer, une pièce avant-gardiste de cinq heures, un saut en parachute ? Pourquoi pas, au moins, il ne mourra pas bête.

Cette soif de découvertes se couple à une facilité d'ignorer tous les problèmes. La vie semble lui couler dessus sans l'affecter. Chassé de sa meute pour une bêtise ? C'est temporaire. Sans le sou car sans qualification ? Ca viendra, il trouvera bien un boulot facile quelque part pour manger tous les jours. Sunny ne s'inquiète jamais. Il sait que le monde est vaste, et qu'il apporte avec lui beaucoup d'opportunités.

Son insouciance en fait quelqu'un de profondément immature. Il est capable de reconnaître ses torts, lorsqu'il les a sous le nez, mais Sunny calcule rarement les effets à long terme de ses actes. Sa maladresse due à l'inexpérience le rend parfois dangereux  pour lui-même et son entourage. Les décisions stupides ne le sont qu'une fois qu'il se rend compte de leurs conséquences. S'il n'a plus d'eau chaude, il se lavera dans une fontaine publique. S'il n'a plus rien à manger, il acceptera n'importe quel boulot, quitte à finir en dindon de la farce.

Compagnon de galère de ceux qui n'ont pas grand chose, il sait forger des amitiés. Le loup fait partie de ceux qui ont le moins et donnent le plus. Il partagera le reste de ses maigres deniers pour quelqu'un tout autant en galère que lui. S'il pouvait passer sa vie à rendre service sans se soucier de s'alimenter, il le ferait. Raconter des histoires aux enfants et tenir compagnie aux esclaves des boutiques pouilleuses ne remplit par l'assiette, hélas.

En amour, Sunny est un coeur d'artichaut. Profond romantique dans l'âme, ses états de service se limitent à quelques flirts au sein de sa propre meute. Il est trop tête en l'air pour tenir une relation. Lorsque ça se termine, il noie sa tristesse dans l'adrénaline en essayant de nouveaux sports un peu plus dangereux. Son inexpérience totale en matière de séduction se nourrit de films à l'eau de rose. Il a une règle bien ancrée, qu'il ne transgresse jamais : pas de contact physique avant le troisième rendez-vous.  


SON HISTOIRE, SON PASSE

Contrairement à la plupart de ses pairs, le jeune loup appelé Sunny n'avait jamais connu Ilmahead.

Il était né en 2290, année bénie pendant laquelle le Japon profitait de sa stabilité toute récente. Plus d'esclaves sur l'archipel, une fertilité protégée et gérée par les Créatures.

Depuis que le fléau des naissances s'était étendu à toutes les espèces, les autorités compétentes avaient pris les choses en mai. A chaque juridiction, sa gestion de crise. Le pays du soleil levant avait décidé de protéger ses femmes. Investissant les anciens temples réaménagés pour leur confort, les forêts et montagnes environnantes leur garantissaient une paix tranquille. Sans le tumulte des villes, et gardées par des Créatures défendant précieusement leur territoire, les femmes étaient traitées comme des reines.

Le respect infini pour les sauveuses des différentes espèces mêlé à la crainte de se faire arracher un morceau par une Créature créa de nombreuses zones défendues sur le territoire. Mieux valait connaître l'emplacement des Temples avant de faire une promenade champêtre.

C'est dans le temple de Kichijoji, au nord ouest de Okinawa, que Sunny poussa ses premiers cris. De son père humain, japonais de souche, il garda les yeux en amande et la finesse du visage. De sa mère lycane, il prit la nature féroce et cette indomptable chevelure couleur blé.

Il fut accueilli dans la meute gardienne du temple, malgré une incertitude sur sa nature. Enfant Gamma pendant plusieurs semaines, les hurlements bestiaux de sa première pleine lune furent l'objet d'une grande fête au sein des siens. Il y avait un petit loup de plus sur l'île de Okinawa, et on rapatria son père humain pour le faire vivre avec la meute.

Il était hors de question que les loups gardiens soient en charge de l'élever.

•••

Sunny était un enfant vif, et créatif. Toujours en train de faire quelque chose, d'observer, de fouiller, il avait des passions aussi intenses qu'éphémères. Son père observait avec tendresse sa période dinosaure, celle des insectes. Il était beaucoup plus inquiet pour sa passion de Tarzan qui l'amenait à grimper aux arbres sans surveillance, ou celle pour les robots de combat aux alentours de ses dix ans.

Bien que très créatif en bêtises, Sunny n'avait, hélas, pas toujours l'intellect de ses ambitions. Sa nature sauvage le rendait très impatient, et il produisait plus de catastrophes que d'inventions géniales. Enfant solitaire, la fertilité très faible du monde le privant de compagnons de jeu, il voulait accomplir seul ce que quatre garçons auraient du faire ensemble.

Une fois, il trouva un cimetière d'incivilités. Une décharge à ciel ouvert au fin fond de la forêt, où la végétation n'avait pas totalement englouti les déchets des humains quelques siècles en arrière. Le tas était immense, et à son sommet, une baignoire trônait. Faite pour s'asseoir, elle avait la taille parfaite d’un chariot de montagne russe pour louveteau hyperactif.

S'il avait été humain, Sunny serait mort écrasé à toute vitesse en chute libre dans une baignoire. Mais comme il était loup, il se contenta de boiter pendant deux jours. Pas à cause de l'accident, non. Parce qu'un de ses aînés lui avait botté le derrière si fort qu'il en avait eu les fesses bleues.

L'enfant était agité. Son père, patient, n'était pas capable de le contenir. Il fallait ses aînés pour l'emmener sur la plage, courir de tout son saoul. Il fallait des oncles et des grands frères pour le gérer les soirs de pleine lune. Et il fallait la main ferme des plus anciens pour lui frapper sur le derrière, quand sa créativité en conneries le mettait en danger.

•••

A l'âge de 16 ans, Sunny tomba éperdument amoureux de l'océan. Depuis qu'il était petit, il se laissait régulièrement bercer par le bruit des vagues, le calme d'un sable silencieux et d'une plage déserte. Les alentours du temple étaient bien gardés. Rares étaient les loups appréciant de se retrouver avec du sable entre les poils lors de la pleine lune. Le petit loup blond, en revanche, s'amusait comme un fou. Il traçait de longs parcours de course dans l'humidité des vagues, jusqu'à ne plus avoir de souffle.

Le jour, il taquinait les vagues sur une planche de surf. Heureux de n'avoir comme seule obligation de garder le territoire de la meute pour protéger les femmes du temple, il devint oisif. Un adolescent paresseux qui bronzait la journée et courrait le jour. La vie était belle, les journées s'écoulaient toujours dans le même ordre, et il n'avait peur de manquer de rien.

Les yôkais de l'île d'Okinawa bénéficiaient toujours de la générosité des autochtones. Sunny était un gentil gamin, mais il exaspérait ses aînés. Il prenait tout à la légère, ne s'inquiétait jamais. Une fois, un ancien assura que s'il avait été loup sur Ilmahead, il se serait fait tuer dans la première embuscade.

Le garçon ne manquait pas d'énergie. Il l'avait prouvé à de multiples reprises, et il était en parfaite forme physique. En revanche, il n'avait aucune éducation au combat. Il était capable de rester des heures branché en ligne et de prendre l'avantage sur les autres grâce à ses réflexes, mais il cognait comme une fillette. Peu fier de ce que représentait Sunny pour sa race, et las de se passer les mains sur le visage en grognant, l'Alpha prit les choses en main.

A la dure et à l'ancienne, comme ses aînés l'avaient fait pour lui, il le mit au travail. De mauvaise grâce, mais forcé par le respect dû à son Alpha, Sunny suivit le mouvement.

Traque, chasse, agilité, combat. Il était minable. Son seul point fort était son équilibre, maîtrisé sur la planche de surf. Il avait l'odorat pourri par l'odeur de sa coloration, et du monoï dont il se tartinait. Une fois, on le trouva même en train de faire la sieste dans un trou au milieu d'un entraînement.

Il se prit des coups de pied aux fesses, mit à rude épreuve la patience infinie de son Alpha, qui ne le lâcha pas. Deux années de calvaire. Son corps se développa, sa conscience avec lui. Petit à petit, Sunny laissa de côté l'oisiveté et la flânerie pour chasser avec les autres.

Il fut enfin un membre de la meute dont on pouvait ne pas avoir honte.

•••

A vingt ans, Sunny était devenu un digne représentant de sa meute. Combattant moyen, il était bien plus agile qu'il était fort. Son odorat diminué de jour par la chimie dont il se badigeonnait le rendait bien plus sensible au pistage sous forme de loup. Il n'était pas le plus discret - un pelage blond se voyait nettement à travers les bois - mais il était, assurément, le plus capable de se dissimuler. Son Alpha le chargea des patrouilles en lisière des zones du temple. L'endroit où les curieux tentaient de s'introduire régulièrement.

La meute de Kichijoji avait toujours misé sur une approche dissuasive envers les intrus. Ils les pistaient, leur laissaient comprendre qu'ils les observaient par des déplacements bruyants et rapides dans leur dos. Si cela ne suffisait pas, ils se montraient sous forme humaine. Jamais, en plusieurs siècles de garde, ils n'avaient du en venir au combat à proprement parler.

Jamais.

Un soir de lune montante, trois jours à peine avant la pleine lune, la tension était électrique au pied du temple. Comme avant un séisme, une catastrophe naturelle, chaque membre de la meute était sur le qui-vive. Sunny était de garde à la pointe nord du temple. Le rivage en contrebas, il était anormalement tendu. Quelque chose n'allait pas.

Lorsque le hurlement d'un loup retentit vers le Sud, il comprit. En écho, tous les éclaireurs répondirent un par un. Il en compta six. Six.

Merde

Comme une seule voix, connectée à plusieurs âmes, l'injure fila entre les différents membres de garde ce soir-là. Ils se déployaient toujours par sept sur un axe, pour avoir moins de distance à couvrir en cas d'alerte.

Rapide, le loup se précipita à l'intérieur des terres. Il grimpa sans s'arrêter jusqu'au point de relais suivant. Son acolyte l'attendait. Le plan était simple. En cas d'alerte, chaque éclaireur rejoignait le point précédent, jusqu'au centre.

S'il devait attendre plus de cinq minutes, il savait quel maillon de la chaîne était en danger.

L'inquiétude grandissante se disputait à l'adrénaline. Jamais la meute n'avait eu affaire à une invasion sérieuse. Ils avaient effrayé plus que chassé, traqué plus que tué. Six. Cinq. Quatre. Personne. Trois. Deux.

Arrivé à l'avant-dernier rempart avant le temple, Sunny rencontra ses six frères. Quelque chose était arrivé au premier. L'information se propagea comme une traînée de poudre. Formés pour éliminer les intrus aux alentours, pas pour chasser les visiteurs du temple, les loups étaient déconcertés.

Ils devaient attendre leur Alpha.

Mais si les femmes étaient en danger ?

Ils devaient attendre leur Alpha.

Impossible. Les minutes s'égrenaient, et rien ne bougeait. Ils ne pouvaient quand même pas prendre le risque de perdre tout un gynécée à cause d'un retard !

Abandonnant leur forme la plus vulnérable, les hommes de la meute pénétèrent dans le temple dans le plus simple appareil. L'endroit, entretenu avec soin pour le confort des mères, semblait aussi calme que d'habitude. Il n'y avait rien. Pas un souffle d'air, pas un cri. Rien.

Ils commencèrent à se déployer sur la zone. Les espaces communs étaient vides. Les jardins étaient vides. Il n'y avait pas le moindre signe d'agitation. Alors, pour en avoir le coeur net, les six hommes s'aventurèrent dans le quartier des chambres communes.

L'éclaireur manquant continuait de leur envoyer des signaux. Faibles et ténus, ceux qu'aurait envoyé un compagnon faible. Ou éloigné.

On envoya le plus jeune voir ce qu'il se passait. Sunny était aussi le plus rapide, s'il s'enfuyait à toutes jambes, ils sauraient. Sur la pointe des pieds, l'odorat saturé par les odeurs fortes de parfums, il fit coulisser avec douceur le panneau du dortoir...

Et fut accueilli par un hurlement.

On le bombarda avec un oreiller. Réveillées en plein sommeil, les habitantes des lieux réagirent avec ce qu'elles avaient sous la main. Il esquiva une petite table pour le thé, une jarre de saké, un livre numérique et quatre paires de pantoufles. Il dérata à toutes jambes, oui, mais pas pour fuir un envahisseur.

Il s'était introduit dans le saint des saint, lui qui était sensé le garder.

•••

Les incidents des meutes locales étaient gérés par des meutes locales.

Ce qu'il avait fait, ce qu'ils avaient fait, pouvait compromettre la position de tous les gardiens à travers l'archipel.

Ce n'était pas possible, c'était forcément une erreur. Il y avait eu une erreur.

L'enquête au sein de la meute dura anormalement longtemps. Pendant six semaines, les éclaireurs de la branche Nord furent enfermés et traités avec le respect dû aux criminels reproducteurs : inexistant.

Avec patience et devant la fuite définitive d'un membre de sa meute, l'Alpha déroula la pelotte de noeuds. Il trouva le bout de la ficelle, et sa colère fut exemplaire. Quelqu'un, au sein des siens, avait cherché à compromettre le statut de toute sa meute. L'éclaireur manquant attendait que l'événement destitue son Alpha, afaiblisse les rangs et lui offre sur un plateau d'argent la place tant convoitée.

Sunny et les autres n'étaient que des dégâts collatéraux. Ils étaient innocents du crime de pénétration volontaire sur un gynécée. En revanche, ils étaient coupables de ne pas avoir suivi les directives, et d'avoir désobéi aux ordres de leur Alpha. Chacun eut une punition adaptée. Pour les plus anciens, ce fut douloureux et désagréable. A choisir, Sunny aurait préféré endurer avec eux les coups de fouet et une exclusion temporaire des affaires de la Meute.

Il n'eut, hélas, pas cette chance.

Pour avoir été le seul à pénétrer physiquement dans un des dortoirs, il fut tout bonnement chassé du territoire. Exilé dans la branche américaine de sa propre Meute, Sunny fut débarqué par le premier avion à la Nouvelle-Orléans. Il avait désormais interdiction de revenir sur Okinawa en dehors de l'événement annuel duquel il serait notifié.

Ou pas.

La mort dans l'âme, furieux de s'être fait berner, Sunny plia aux consignes de son Alpha.

Et il se jura que jamais, plus jamais, il ne ferait confiance à qui que ce soit.




۞ PRÉNOM OU PSEUDO : Mina
۞ DOUBLE COMPTE ? OUI, Vaar'hir et Hadrien
۞ AGE DU JOUEUR : 26 ans
۞ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Merci Asmo !
۞ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Aussi régulière que possible :p
۞ CODE DU REGLEMENT :
Revenir en haut Aller en bas
Iorek Boisvert
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Bienvenue monsieur rose <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Félicitation !

Tu fais désormais parti des nôtres !



SUNNYYYYYYYYYYYY ! Tu sais que j'ai toujours aimé ce personnage. Et lire ta fiche m'a tellement rappelé de bons moments... ;w;
J'ai hâte de voir ce que tu en feras, de cet adulescent adorable ♥️
Amuse toi bien, Mina !

Voici ce qu’il te reste à faire pour pouvoir pleinement profiter à rp :

Tu dois répondre à TOUS les recensements te concernant (Obligatoire) ici,
Tu peux aller voir les demandes de rp ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes de maître ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes d’esclave ou en faire une ici,
Et tu peux même te créer un carnet de bord ici

En espérant que tu t’amuse parmi nous,

Asmodée a.k.a Ethan ♥️.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sunny... Day ? Sunny... Summer ? Sunny conneries. [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sunny boy - ALTAÏR [terminée]
» Historique des couples du RPG
» Promenons nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas ! [Pv Sunny]
» I look to the sky (it's a sunny day)
» Ma niece ... [ PV : Sunny et Soir ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostium Tenebris :: Formalités :: Présentations :: Loups-Garous Validés-
Sauter vers: