Forum RPG Yaoi NC+18 Futuriste.
 

A la recherche de son amour perdu [terminée ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Formalités :: Présentations :: Vampires Validés
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 18
MessageSujet: A la recherche de son amour perdu [terminée ] Sam 30 Juin - 22:31
© Arrogant Mischief sur Never Utopia
Mike Sevensea

« Petite citation »




۞ NOM : Sevensea
۞ PRÉNOM(S) : Mike
۞ SURNOM : //
۞ AGE : (âge total et apparence) apparence 35 ans sinon il aurait à ce jour 4424 ans
۞ DATE DE NAISSANCE : trop vieux pour s'en souvenir sinon en année humaine il serait né le 6 août en l'an -2106
۞ HYBRIDATION /
۞ NATIONALITÉ : Américaine
۞ ORIENTATION :  dominant
۞ PROFESSION : Avant Géologue maintenant esclave à plein temps
۞ RACE: Vampire
۞ SIGNES PARTICULIERS : Ses cheveux blancs
۞ AVATAR : Sephiroth, Final fantasy


DESCRIPTION PHYSIQUE


Il y avait des articles plus intéressants à écrire que celui sur un vampire déchu. Mais j'avais eu beau faire des pieds et des mains pour qu'on me donne un autre sujet, mon rédacteur en chef, tête brûlée qu'il était n'a pas voulu me le changer. Ça t'aiguisera tes crocs m'a-t-il dit… Vous pouvez constater un humour foireux au sujet de ma nature de loup. J'étais plutôt en train d'aiguiser mes fesses sur ses bancs en bois trop rêches. Peu de monde pour assister à la descente en enfer d'un des nôtres. De simples vautours bureaucratiques qui vont déchiqueter à grande euphorie un de leur propre congénère. Le silence tombe, les têtes se tournent dans la même direction. Flanqué de plusieurs vampires aux aires peut commode le condamné rentre dans le tribunal. Toute la lourdeur de la situation l'écrase. Voûté, il donnait l'impression d'être usé, maladif traînant toute la misère du monde derrière lui. .

Il devrait être rappelé que les humains, être inférieur à nous avaient en temps de guerre l'habitude de faire souffrir leur prisonnier. Et nous sans aucune excuse que celle d'avoir négligé nos lois nous réduisons un des notre à la torture et aux tourments. Sommes-nous réduit à ce genre de bassesse ? Une fois parquet comme du bétail au banc des accusés, il sembla reprendre vie. Il se redressa grandit par sa fierté non perdue. Son regard d'un vert clair brillant passa sur chacun d'entre nous laissant apparaître un sourire qu'on oublie rarement. Je ne pouvais qu'imaginer avec effroi le nombre de vampires dans la salle désirant lui faire avaler. Aussi droit que possible, il semblait grand, dépassant au moins un de ses gardiens. Ses longs cheveux cendrés donnaient envie de passer ses doigts dedans. Sa tenue sombre mettait en valeur sa pâleur relevée par la couleur éclatante de ses yeux et ses lèvres rosées. Ses mains, posées sur la rambarde, semblaient bien entretenues. Je sais qu'il était géologue, elles étaient donc habituées à toucher terre et cailloux pourtant aucune trace de travaux manuels avaient laissé leurs marques. Quand on lui demanda de se présenter, sa voix grave et claire sans crainte énonça de son haut d'un mètre 95, son nom et prénom sans sourciller.
Peut -être croit-il en sa cause, une des plus juste assurément. Il n'a rien à craindre et seulement à être lui-même. Les visages sont fermés.
Les coups de marteau annoncent le début du procès.

Celui d'un vampire humaniste.

Extraits des notes du journaliste Benjamin Coste



DESCRIPTION MENTALE


Quand près d'un siècles passe sur vous telle un rouleau compresseur, il est bien difficile de vous définir. Nous pourrions rencontrer d'anciens amis, mais ils vous peindraient comme vous étiez avant. Nous pourrions interviewer votre époux, mais ses paroles seraient déformées par son amour pour vous. Alors, comment définir ce que vous êtes maintenant ?

Par une ténacité certaine : on ne peut que commencer par là quand nous savons ce que vous avez subi pendant des années et des années. Nous vous avons traîné dans la boue, déchiquetée votre esprit, arraché de votre condition de vampire, vous avez été moins qu'un animal, moins qu'un esclave, moins qu'un objet. Et pourtant votre soif de vivre est toujours présente. Vos yeux verts brillent toujours autant de cette lumière vivace. Vos idéaux toujours debout font de vous une mauvaise herbe indésirable.

Par votre courage : nous vous voyons flancher, perdre pied, vous muez dans une douce folie pour échapper à la souffrance du quotidien. Pourtant, dès que vous le pouvez-vous relever la tête, vous essayez de sourire et de nous envoyer promener en sachant pertinemment que vous en subirez les conséquences. Bien que votre situation soit catastrophique, vous ne pouvez-vous empêcher de secourir votre prochain. On pourrait le qualifier du syndrome de la veuve et de l'orphelin, toujours à défendre les plus faibles. Ce qui fait de vous un traître à votre condition, à votre race ! Vous êtes assurément un de ses pitoyables croyants en l'humanité. À croire que vous vous prenez pour un humain !

Par votre une gentillesse indéniable. Il est certain que vous êtes des plus doux et tende avec vos proches. Vous avez la patience pour ne pas effrayer plus petit que vous, vous avez les mots souvent justes dans de nombreuses situations délicates. Au premier abord, vous avez l'air calme et posé. Cependant, ne dit-on pas qu'il ne faut jamais se fier à l'eau qui dort.
Car colérique est un terme qui vous convient si bien. C'est certainement notre faute, nous qui avons réveillé cette rage sommeillant en vous. L'injustice vous rend fous et vos actions peuvent souvent dépasser votre pensée pour votre plus grand malheur. Vous détestez plus facilement et certaines personnes peuvent oublier votre gentillesse réservée qu'à de rares individus.


SON HISTOIRE, SON PASSE


Lettre à mon aimé oublié

Oh belle Ilmaehad … Tes paysages me manquent, ton histoire palpite encore au creux de mon cœur avec une douce nostalgie… Il m’arrive de penser à ce que j’ai laissé là-bas avant de me coucher, à mon réveil… Mais ce que j’ai trouvé sur terre, je ne le changerais pour rien au monde ! Ma mémoire me joue des tours. Elle ne me laisse qu’un vide pourtant, je sais que je ne changerais rien de ce que j’ai vécus ici…

Il y a des souvenirs qui restent, douce perception qui s’empare de tout mon être. Ils me permettent de mieux-vivre. Le son de ton rire, la douceur de tes cheveux, ta gentillesse éternelle et pourtant, tu n’as plus de visage, tu n’as plus de corps. J’ai beau hurlais qu’on me les rend ton existence s’efface comme un feu qu’on alimente plus. Kieran… Si tu savais… Si tu savais le nombre de nuits, de jours que j’ai espéré te voir débarquer, essoufflé tes cheveux en bataille pour venir me sauver…Comme je t’ai haïs pour ton absence, pourtant, je savais, je savais que je serais mort de tristesse et de crainte à te voir en face de moi. Cela aurait le signe de mon échec. Le signe que mon sauvetage aurait été vain et je m’en serais voulu. L’idée de te savoir libre est l’espoir qu’il me faut pour que je tienne… Mon aimé… Qu’est-ce que je donnerais pour me libérer de ses chaînes et pouvoir tenir ton visage entre mes mains… Il s’efface, il s’efface et je suis à la Merci de mon destin.

J’ai été beaucoup de choses… Noble, guerrier, aventurier ...Je ne savais pas me définir jusqu’à que je te rencontre.  me perdue à la découverte d’un nouveau monde, j’ai laissé derrière moi tout ce que j’avais pour me retrouver.. Enfin pour le moins tenter... L'amertume de ne pas être entier, de manquer d’air sur cette terre qui pourtant m’a vu naître, qui pourtant m’a donné tant de bonheur, m’a offert tant d’opportunité. Mais comme un marin amoureux de la mer, j’avais besoin de prendre le large. avec seulement quelques affaires j’ai rejoins camarade d’infortune qui comme moi pensais vivre grandioses aventures ou encore d’autres cherchaient herbes plus vertes…

Aux portes de ce nouveau monde, j’ai rencontré la belle Elniore. Est ce que je t’ai déjà parlé d’elle et de mon fils ? Je ne sais plus, il y a tant de choses qui me reste à te dire, à te murmurer dans tes oreilles avec la crainte que tu me repousses. Des secrets, j’en avais te préservant de bien des choses et maintenant que j’ai oublié maintenant que j’ai pour seul compagnie le silence, le vide..L’absence de ton image, de ta présence. Je me rends compte que j’aurais dû te parler d’avantage, te laisser plus de photos... Peut-être auras-tu trouvé ma boite de souvenir ? J’essaye de t’imaginer regardant toutes ses photos, bouts épars de ma longue existence, de toucher ses quelques reliquats préservés... Je n’arrive plus à deviner tes réactions. Qu’est ce que tu dirais en voyant toutes ses personnes que j’ai rencontré, que j’ai choyé, aimé ? Tu es unique et pourtant, tu n’es pas le premier... Rassure-toi, tu seras le dernier.

Elniore était... Comment qualifier ce bout de femme si forte ? Nous en avions vu des horreurs ... Notre arrivée sur terre ne sait pas vraiment déroulé sous une forme idyllique. Nous n'avions pas prévu l’agression du soleil, la violence des autochtone face à nous visage inconnu. Je ne sais plus comment, mais nous avions survécus alors que nous avons enterré bien des nôtres.. Des elfes aussi et des loup-garoux... Alors que nous avions jamais été vraiment proches de ses deux autres peuples, nous avons trouvé comme un réconfort avec ses autres voyageurs. Le soleil ne les dérangeait pas mais d’autres horreurs venaient perturber leur arrivé. Nous devions vivre cachées, car nous avons bien compris que les humains ne nous accepteraient pas. Nous étions trop différents. Nous avons apprivoisé se monde doucement, mais sûrement. Je ne peux te mentir et te dire que je l’ai aimé de suite ! Non, j’ai d’abord regretté mon départ. Je me demandais ce que j’étais venu chercher à part la mort et pourtant, je n’étais pas suicidaire. Heureusement Elniore était présente puis ensuite notre fils.. Un véritable miracle ! Nous avons dû recourir à davantage de stratagème pour survivre. J’ai hais les tiens pendant longtemps. Il n’était que des monstres sans sentiments détruisant tout ce qui était beau et pure ! Elniore cherchait à vous comprendre et moi, je vous reniais. Grâce à sa patience et sa gentillesse contagieuse quand nous nous séparâmes, car le temps avait fait son œuvre et notre fils pouvait vivre seul, j’appris à vous connaître.

Des années d’observation pour que vous preniez une teinte grise. Vous n’étiez plus des gens sombres sans blancheur d’âme ! Les longues années qui me séparent de notre rencontre, je ne pourrais toute te les raconter, peut être un jour...J’en ai laissé échappé quelques bribes mais je ne voulais pas trop faire le vieux vampire radoteur.

Notre rencontre, je sais que tu la racontes si bien. Je suis peiné de l’avoir oublié, triste de ne plus te connaître pour me souvenir de tes réactions. Tu me la dis quelques fois pour que cela reste gravé dans mon cœur...Lors de notre première rencontre tu n’étais que colère. Après tout, je t’avais fait tourner en bourrique, mais comprends moi, j’étais un vieux vampire retrouvant sa soif. Enivré, par la lumière que tu dégageais, je n’avais plus toute ma tête !
Heureusement que j’avais la patience d’un vieux loup de mer ... Oui, j’aime les grandes étendus d’eau et les histoires de ses hommes flottant sur ses immensités. Toi tout jeune, ne connaissant rien de la vie et moi ayant trop vécus... Drôle de mélange. J’essayais de te comprendre, j’avoue que parfois, tu partais beaucoup trop loin pourtant, je raffolais de ta joie de vivre de ton énergie. Tu m'as offert une seconde vie. Tu es ma deuxième existence !

Tu vas me dire... Comment tu as pu oublier ? Comment tu peux me haïr ? Nous avions tant vécu de chose... Je t’ai transformé pour que tu continues à en vivre avec moi pour l'éternité. Mais aussi, par crainte de te voir disparaître, je ne voulais pas, je ne pouvais pas te perdre ! Notre bonheur était peut-être trop beau pour durer... Les meilleures choses ont toute une faim... Nous étions peut-être trop en osmose ; il y avait peut-être beaucoup trop de trop ... Je ne saurais pas dire…

Ton manque d'égoïsme nous a perdues… Je t’en ai voulu toi ombre planante sur mon cœur. Dans mes plus sombres journées, je t’en veux encore, tu pèses sur moi sans que je puisse te donner forme. Tu m’accompagnes à chaque pas sans que je ne sache plus qui tu es. Tu as simplement sauvé la personne qui ne fallait pas la personne en trop ... Ils sont venus t’arrêter, ils m’ont trouvé à ta place. Je ne pouvais pas te laisser partir avec eux, je me suis donné.

Cible idéal que je suis….Un traite à ma nation. Deuxième fois que j’agit à l’encontre de mon peuple dise certain..Pourtant je n’ai que fait partie à l’aventure. Mais n’ayant pas vécu les derniers instants de notre tendre Ilmaehad, je ne suis qu’un vaurien... Un truand qui ne mérite plus la liberté !

La liberté n’est pas la seule chose qui m’a échappé. Mon honneur, ma joie de vivre s’est tout autant envolé à la minute ou on m’a conduit dans laboratoire. Je me tairais pour la suite, car je ne peux écrire sur les erreurs que j’ai subis. Je n’ai pas eu de chance, il avait besoin d’un vampire et j’étais là à point nommé. Cela aurait pu être un autre, mais le destin a voulu que ce soit moi. J’ai survécu, mais ils m’ont pris plus important... Mes vies passées, mes instants avec toi, mon assurance…

J’avais l’espoir de retrouver ma liberté, mais je ne pouvais plus vivre dans la norme...Les humains ceux pour qui j’avais été enfermé étaient la raison de mon existence. Je t’ai oublié, mais pas ce pourquoi tu te bats.. Continuant comme si cela pouvait me rapprocher de ce que j’avais perdu Je me suis battu pour aider des libres. Ce n’était pas de la passion de n’était pas des valeurs, mais de la rage envers ceux qui m’avais malmené, envers les miens qui m'avaient rabaissé.

Me voilà de nouveau sous l’emprise de quelqu’un, mais cette fois le jugement s'est fait dans les règles. Un autre vampire, un loup ou un elfe sera mon bourreau pendant, je ne sais pas quelques années… Je suis lasse de cette immoralité sans fin si je ne te sens plus. Je ne sais plus ce que c’est de t'avoir à mes côtés et je me sens dépérir de l’intérieur. Je me bouge ; j’ai la conviction que si je me bats pour moi pour les libres pour les hommes, je te retrouverais, mais quand ? L’attente est interminable et je ne sais pas combien de temps, je vais tenir. Est-ce que je vais te reconnaître ? est ce que je vais te haïr ou t’aimer comme avant ? Est ce que tu m’as oublié ? Abandonné ? Trahis ?
Chaque pas est marqué par ma peur, mes angoisses de ce que le reste de ma réalité peut m’accorder.

À l’ombre de mon âme, le souffle de mon existence

Mike






۞ PRÉNOM OU PSEUDO : pioupiou
۞ DOUBLE COMPTE ? OUI de Dyami
۞ AGE DU JOUEUR : 27
۞ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? les fondas
۞ COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FORUM ? Texte ici
۞ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Texte ici
۞ CODE DU REGLEMENT :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A la recherche de son amour perdu [terminée ] Dim 1 Juil - 12:42
Re uhuhuh~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 18
MessageSujet: Re: A la recherche de son amour perdu [terminée ] Ven 6 Juil - 15:37
Re et terminée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 103
MessageSujet: Re: A la recherche de son amour perdu [terminée ] Lun 9 Juil - 0:59

Félicitation !

Tu fais désormais parti des nôtres !



Miiiiiiiiiiike ! <3 Un perso qui promet ! Je suis tellement pressée de voir comment Kieran et lui vont se retrouver ! *fufufu* Tu es bien évidemment validé !

Voici ce qu’il te reste à faire pour pouvoir pleinement profiter à rp :

Tu dois répondre aux recensements te concernant ici,
Tu peux aller voir les demandes de rp ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes de maître ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes d’esclave ou en faire une ici,
Et tu peux même te créer un carnet de bord ici

En espérant que tu t’amuse parmi nous,

Leana.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A la recherche de son amour perdu [terminée ]
Revenir en haut Aller en bas
A la recherche de son amour perdu [terminée ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un amour perdu retrouvé- feat Kendall C. Cruz
» Fantômes et... pomme d'amour (pv) (terminé)
» Question ...
» Le souvenir d'un amour perdu [PV : Deilana et Archange]
» A la recherche de l'arc perdu [ Quête cachée ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostium Tenebris :: Formalités :: Présentations :: Vampires Validés-
Sauter vers: