Forum RPG Yaoi NC+18 Futuriste.
 

Freyr Iversen [Terminé et c'est pas une blague !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Formalités :: Présentations :: Vampires Validés
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
MessageSujet: Freyr Iversen [Terminé et c'est pas une blague !] Dim 1 Juil - 2:01
© Arrogant Mischief sur Never Utopia
FREYR IVERSEN

« Fading hearts of a generation. »




۞ NOM : Iversen
۞ PRÉNOM(S) : Freyr
۞ SURNOM : Frey
۞ AGE : 28 ans en apparence, 4534 ans réellement
۞ DATE DE NAISSANCE : 1er Novembre
۞ NATIONALITÉ : Ilmaehad
۞ ORIENTATION : Ambi
۞ PROFESSION : Directeur d'une agence de protection privée et entraîneur au combat rapproché.
۞ RACE: Vampire
۞ SIGNES PARTICULIERS : Freyr est aveugle de naissance, il a donc toujours une cane avec lui et un de ses enfants jamais loin.
۞ AVATAR : OC ▬ alle page


DESCRIPTION PHYSIQUE


Des traits fins, une peau d’albâtre, un air presque hautain, sérieux, froid. Freyr est une personne qui se veut être dans le raffinement et la distance. Ce qu’il projette avec son physique n’est pas ce qu’on qualifierait des plus avenants. Des yeux gris en concordance avec ses cheveux blancs aux reflets argentés et contradictoirement chauds n’aident pas à améliorer son image, renforcent cette apparence presque fantomatique.

Des yeux qui ne voient pas depuis sa naissance. Aveugle. Une tare avec laquelle il est né et de laquelle il n’a jamais et ne pourra jamais guérir. Une raison de plus pour lui de se tenir éloigné des autres, de ne pas créer de liens parmi ces êtres qui guérissent normalement des petites cécités. Et pourtant dans son monde, il devait faire confiance à quelques personnes pour gérer des tâches du quotidien, son apparence physique… Lui couper les cheveux, choisir ses vêtements. Au seul touché de ses mains il pouvait dire si une coupe lui convenait ou non avant de s’arrêter sur l’actuelle : une coupe courte qui boucle sur les longueurs avec la nuque rasée pour la laissée dégagée agrémentée à l’occasion par une plume. Une petite touche d’originalité qu’il a gardé du passé, d’avant son arrivée sur Terre.

D’un point de vu extérieur, on le décrit comme quelqu’un de grand, au-dessus du mètre quatre-vingt-dix. Tout dans la longueur et la finesse avec des angles marqués. Classique et presque vieux jeu dans sa façon de tenir, d’interagir avec son entourage. Dans son univers et pourtant il ne faut pas se fier aux apparences, il sait se faire plus tendre, plus avenant à la condition de savoir comment s’y prendre pour lui faire ressortir cette part de lui.


DESCRIPTION MENTALE


Freyr a été blessé trop de fois pour laisser les autres signifier quelque chose pour lui. Il a fermé son cœur, laissant juste une petite place pour le reste de sa famille, ceux qu’il s’est promis qu’il n’abandonnerait plus. Les reste du monde peut rester derrière ses barrières. Il a aimé, quelqu’un qui l’a aimé en retour, là où d’autres le rejetaient pour sa différence et il a perdu cet amour, cet être si cher. On lui a redonné le goût de vivre pour le lui enlever à nouveau. Alors il s’est promis de ne plus se laisser blesser par les autres, créatures et humains confondus. Il s’est promis d’ériger des murs pour défendre ce qui restait de lui.

Pour ceux qui le côtoient, il est cette personne de peu de mots et actions, qui dirige ses affaires sans inclure de sentiments dans ses choix. C’est soit noir, soit blanc et il n’y a pas d’entre-deux. Il apprécie les choses ordonnées, chaque chose a sa place. De plus ça l’aide à se repérer dans l’espace et pouvoir se déplacer seul plus facilement dans les lieux qu’il connaît. Il doit autrement compter sur un de ses enfants ou « esclave » pour se déplacer – ce qu’il le fait se renfermer un peu plus sur lui-même, cela fait des années qu’il n’apprécie pas d’avoir encore besoin d’aide pour des choses du quotidien.

Freyr c’est également la colère froide, le silence, il ne s’exprime pas ouvertement et vaut mieux ne pas être dans les parages quand il est contrarié. C’est la discipline autant dans sa vie privée que professionnelle et il n’exigera pas moins des autres que de lui. C’est l’amour qui ne se montre pas mais qui se sait.

Et pourtant il a su être cette personne aimante et douce, pleine d’attention pour les personnes qui avaient une place dans son cœur. Presque joyeux, un sourire venant éclaircir son visage, des gestes doux et des cadeaux. Des sentiments simples. Des souvenirs qu’il aime explorer dans les moments les plus calmes, quand il ne veut pas penser à sa vie actuelle qui est de nouveau sombre et sans grand intérêt pour lui…


SON HISTOIRE, SON PASSE

Colère. Rage. Désespoir.

Il n’y a pas d’autres sentiments, d’autres mots pour décrire ce qu’il ressent à ce moment, quand il est tiré dans les ombres. Accroché, agrippé aux bras lacérés de son enfant, il se fait traîner à l’abri du danger. Impuissant. Il a laissé son cœur de l’autre côté du portail. Il a laissé son corps dénué de toute la vie qui l’habitait auparavant. Il le sait. Il l’a senti au plus profond de son être, comme un déchirement. Leur lien a été rompu brusquement. Pourquoi lui ? Il se laisse aller, à peine retenu par les bras qui le supporte. Un poids mort. Il ne veut pas y croire. Il se réveillera à ses côtés. C’est vrai, il n’a jamais été le plus démonstratif des amants. C’est vrai, il passait pour être dénué d’âme aux yeux des autres. C’est vrai, il n’était pas parfait. Mais il l’aimait. Il l’aime.

Il est anéanti. Mais les larmes ne coulent pas. Vide. Il laisse son fils le prendre dans ses bras et les emmener quelque part… il ne sait où…

Les années se s’enchaînent et se ressemblent. Se cacher du soleil meurtrier, lui ne leur laissant même pas un corps à enterrer quand l’un des leurs brûle sous ses rayons. Se cacher des humains, habitants de leur terre d’exil et assassins. Plus d’un, toutes races confondues a péri sous leurs coups.

Puis il arrêta de les compter.

Ils ont voyagé. Lui, son fils et ceux qui ont agrandit sa famille. Ils ont traversé des contrées entières à l’abri de la lumière du jour, à l’abri du regard des humains. Ils se sont nourris comme des voleurs découvrant que les humains les rassasiaient autant que d’autres espèces de sa terre d’origine. Ces années ont été riches en découvertes, autant en mal qu’en bien. Le plus étonnant et ennuyant resta la découverte de la possibilité de transformer des humains en vampires. Les faire renaître. Freyr en a fait la malheureuse constatation quand un homme qui a essayé de porter atteinte à sa vie et celle de son fils – un homme qu’il avait laissé pour mort dans un coin de forêt – est revenu parmi les vivants. Deux jours. Et ils s’étaient retrouvés de nouveau face à un être familier. Qui pouvait deviner que quelques gouttes de son sang allaient le faire renaître comme l’un des leurs ? Quelques gouttes qui avaient coulées le long de ses blessures pour s’éclater contre les lèvres du guerrier défait de sa vie, s’infiltrer entre celles-ci, restées entrouvertes après le dernier coup mortel. Quelques gouttes qui s’étaient insinuées dans ses blessures.

« Je peux te laisser aller massacrer ta famille ou tu peux rester avec moi et je t’apprendrai à te contrôler. »

Il n’avait aucun doute que ce jeune vampire affamé et confus aurait fait un réel massacre de sa famille en laissant la soif le rendre fou. Un sourire en coin il lui a offert de rester avec la créature qu’il était venu tuer. Freyr n’avait aucun problème à le laisser apprendre par lui-même la dure vérité, qu’il ne serait plus jamais le même et qu’il devrait agir à présent comme eux. C’était avec la colère dans son regard et sa voix qu’il accepta l’offre. Son premier mais pas dernier enfant transformé…

D’autres furent créés. Hommes et femmes, ils se comptaient sur les doigts d’une main mais ils étaient une famille. Ils vivaient au rythme des saisons, toujours dans l’hémisphère nord de la planète. Chacun trouvant sa place et son rôle mais tous fidèles à leur père. D’autres créatures faisaient de temps à autre le voyage à leurs côtés et comptaient sur quelques personnes de confiances pour surveiller les alentours au lever du jour, pendants qu’ils dormaient.

C’est ainsi qu’il fut gracié d’une petite fille, enfant d’une vampire et d’un elfe qui était resté quelques temps avec eux. Neuf mois et il était considéré comme le grand-père de l’enfant qu’on posa dans ses bras. Une elfe, on lui a dit comme il ne pouvait voir ses oreilles pointues et l’absence des canines caractéristiques des vampires. Une chance sur deux. Il n’a pu s’empêcher de penser à la naissance de son aîné, de la joie qu’avait exprimé son aimé. De la joie qu’il éprouverait à la naissance de ce petit être. De la manière dont il lui aurait décrit pour qu’il en ai l’image la plus nette possible. Chaque jour, chaque année pour qu’il la voit grandir. Ce jour-là, il s’isola de sa famille pour pleurer pour la première fois la mort de son ancien amour.

Elle grandit, entourée de sa famille. Elle devient une femme forte de caractère et qui fait souvent sourire Freyr. Lui qui s’est promis de ne plus aimer a donné son cœur au soleil de sa famille. Son cœur lui fut une nouvelle fois arraché. Quatre femmes retirées de sa vie et une haine incommensurable envers le gouvernement et les directives mises en place. Ils les avaient cachées, avaient fait de leur présence un secret absolu. Mais il se rappellera toujours de ce jour où on fit une descente dans son manoir. Un dernier contact, ses doigts qui avaient frôlés sa peau et un murmure alors que lui se retrouvait de nouveau impuissant. Il se dit qu’il n’avait pas résisté pour leur bien. Qu’elles seraient en sécurité. Mais ça ne fit rien pour atténuer sa douleur. « Je t’aime, je ne t’oublierais pas grand-père. » 

Certains d’entre eux avaient trouvé un équilibre avec les humains. Et ils étaient arrivés. Remettant tout en question. Freyr ne peut leurs en vouloir d’avoir fui à leur tour vers la Terre pour survivre au mal qui avait rongé Ilmahead. Il n’en fut que plus attristé quand il avait appris que beaucoup de créatures étaient restées derrière. Mais leur en veut, à ceux qui ont fait la guerre, d’avoir détruit leur équilibre. Il n’a pu voir de ses propres yeux le résultat mais il en a entendu assez. Il en a vécu les conséquences.

« Je te laisse t’occuper de la suite. » Il dit à Hjati, son aîné. Maintenant directeur d’une agence de protection privée, il laisse son fils aîné diriger les affaires, être l’image de l’agence. La plupart de ses enfants y travaillent ainsi que quelques autres créatures avec qui il a des liens. Il a également un programme d’entraînement pour les créatures ou les esclaves dont les maîtres souhaitent qu’ils aient des notions en protection personnelle. Une loyauté infaillible envers leur maître est la condition sine qua non pour bénéficier de l’entraînement. Entre en jeu son expérience et son pouvoir pour déterminer les intentions du futur apprenti. Et beaucoup apprendront à leur dépend que ce n’est pas parce qu’il est aveugle qu’il ne peut pas vous mettre à terre.



۞ PRÉNOM OU PSEUDO : Cinn'
۞ DOUBLE COMPTE ? OUI / NON
۞ AGE DU JOUEUR : 23 ans
۞ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Par un partenariat et du papotage avec Alec B)
۞ COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FORUM ? J'aime le background ♥️
۞ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Régulière
۞ CODE DU REGLEMENT :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Freyr Iversen [Terminé et c'est pas une blague !] Dim 1 Juil - 12:42
Welcome ♥️ :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://ostiumtenebris.forumactif.com
Messages : 61
MessageSujet: Re: Freyr Iversen [Terminé et c'est pas une blague !] Dim 1 Juil - 13:12
Bienvenue !
Et bon courage pour ta fiche <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
MessageSujet: Re: Freyr Iversen [Terminé et c'est pas une blague !] Sam 14 Juil - 12:16
Hey !

Merci déjà !

Désolé >< J'ai pas eu le temps d'avancer ma fiche cette semaine et ça risque d'être la même la semaine prochaine, ça devrait se calmer après uwu Je peux avoir un délai pour finir ma fiche ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 103
MessageSujet: Re: Freyr Iversen [Terminé et c'est pas une blague !] Lun 16 Juil - 18:06
Hey Freyr / Gaël !

Pas de problème pour un délai supplémentaire ! Tu as désormais jusqu'au 29/07. N'hésite pas si tu as la moindre question !

Bon courage pour ta fiche ! *fait la pompomgirl
Revenir en haut Aller en bas
avatar
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 18
MessageSujet: Re: Freyr Iversen [Terminé et c'est pas une blague !] Jeu 1 Nov - 23:05

Félicitation !

Tu fais désormais parti des nôtres !


*inhale*
HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAALLEEEEEEEEEEEEEEEEELUUUUUUUUUJAAAAAAAAAAAAAAH !!!!

On y croyait plus 8D

MAIS DU COUP, YEEESSSS ! YOU DID IT !! ET Y A RIEN A REDIRE !!! ♥️

Donc te voilà ENFIN validé !! :DDD

File vite t'amuser, maintenant ! ♥️

Voici ce qu’il te reste à faire pour pouvoir pleinement profiter à rp :

Tu dois répondre à TOUS les recensements te concernant (Obligatoire) ici,
Tu peux aller voir les demandes de rp ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes de maître ou en faire une ici,
Tu peux aller voir les demandes d’esclave ou en faire une ici,
Et tu peux même te créer un carnet de bord ici

En espérant que tu t’amuse parmi nous,

Asmodée, l'admin qui t'aime ♥️.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Freyr Iversen [Terminé et c'est pas une blague !]
Revenir en haut Aller en bas
Freyr Iversen [Terminé et c'est pas une blague !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostium Tenebris :: Formalités :: Présentations :: Vampires Validés-
Sauter vers: